Le chef reliquaire de Saint-Yrieix à St-Yrieix et à New-York

Catégorie : Orfèvrerie, glyptique

Edifice de conservation : collégiale Saint-Yrieix

Matériaux : argent : repoussé, filigrané, ciselé, ajouré, estampage, doré ; noyer : taillé ; cuivre : ciselé ; pierre semi-précieuse

Description : L’âme de noyer creuse est découpée verticalement en trois parties, deux sont amovibles de façon à y loger la relique. La tête est recouverte de deux feuilles d’argent : l’une constituant le masque facial, l’autre la calotte crânienne, percée d’un regard repercé agrémenté de cabochons et monté sur charnières. Elles s’assemblent de façon assez maladroite sous la saillie des cheveux, par l’intermédiaire de fines lamelles d’argent doré clouées. Trois autres feuilles, assemblées sur les côtés et au dos, forment le cou. Le reste de la pièce, orfroi et haut du vêtement, est constitué de plusieurs bandes clouées, ajourées aux emplaceme- nts des cabochons. C’est cette partie qui porte le décor de filigranes et de pierre montées à bâtes. Les quatre bandes qui constituent l’orfroi en forme de collier portent un décor de grosses pierres en cabochons ovoïdes cantonnés chacun par quatre pierres vertes, de forme carrée. Sur la partie antérieure se superpose un fin réseau de filigranes encadré par deux figures en cuivre ciselé (une manque).

Dimensions : h = 37,5

Iconographie : saint Yrieix

Précision représentation : Les traits du visage sont réguliers ; l’arc des sourcils, l’arête du nez, l’ourlet des paupières, des lèvres et des oreilles finement dessinés. Le saint est représenté tonsuré, le bandeau des cheveux est traité par mèches légèrement ondulées. Une moustache et une barbe naissante sont esquissées. Le décor de la chasuble, visible surtout au revers de la pièce, est constitué d’un fond mosaïqué sur lequel se superposent irrégulièrement un semis de fleurettes estampées et un autre semis rapporté de petites roses à quatre feuilles ; il est agrémenté de cabochons- . Les figures rapportées de part et d’autre de l’orfroi représentent des anges portant un chandelier, le genou posé sur un nuage. Le filigrane dessine des volutes d’où s’échappent en éventail des vrilles ou crossettes, terminées par des points de granulation et par des fleurettes. La plaque du regard est repercée de petits quadrilobes.

Précision état : Fissures de l’âme de bois, pattes d’assemblages arrachées, plaques d’argent déchirées par endroit (au-dessous du nez, au niveau du col). Il manque l’ange de gauche ainsi que des cabochons.

Lieu d’exécution : lieu d’exécution : Limousin, 87, Limoges (?)

Siècle : 1ère moitié 13e siècle

Historique : Chef-reliquaire réalisé entre 1220 et 1240 probablement dans un atelier limousin. Les conditions dans lesquelles la pièce originale sortit de la commune de Saint-Yrieix-la-Perche ne sont pas connues très précisémen- t : l’original fut acheté par Pierpont-Morgan en 1906, par l’intermédiaire du marchand anglais Duveen ; ce dernier fit faire une copie du buste par Joubert, orfèvre londonien, copie qui est inscrite au titre des Monuments historiques et conservée à Saint-Yrieix-la-Perche. En 1917, le buste original passa dans les collections du Metropolitan Museum of Arts (donation Pierpont-Morgan) où il est actuellement conservé, section médiévale, inv. n°17 190 35 Z.

Date protection : 1891/06/20 : classé au titre objet

Statut juridique : (?)

Type d’étude : liste objets classés MH

Copyright : © Monuments historiques, 1995

Référence : PM87000388

 

http://www.patrimoine-de-france.org/uvres/richesses-58-16518-116818.html#fiche

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s