« pour une tonne d’or mille tonnes d’arsenic qui se retrouvent dans les déchets »

 » Notre première publication sur les pollutions métalliques date de la fin de 1998 (voir références à la fin). Elle concernait un ancien site minier situé à une trentaine de kilomètres au sud de Limoges et fermé depuis 1944 (!) à la suite d’une action de la Résistance. Il s’agit du site de Chéni sur la commune de Saint-Yrieix-la- Perche en Haute Vienne.

La mine d’or de Chéni

 

Située dans le district aurifère de Saint-Yrieix cette mine a fourni au total 7 tonnes d’or entre les deux guerres. Dans les conditions standard, l’or s’exploite à des teneurs de l’ordre de 10 grammes par tonne de roche, c’est-à-dire que pour récupérer 10 grammes d’or, il faut remuer mille kilos de roche donc pour une tonne d’or, il faut abattre puis mettre en décharge cent mille tonnes de roches. S’il s’agissait seulement de roches, cela poserait peu de problème. Mais dans la nature l’or est toujours associé à l’arsenic ; pour un gramme d’or, un kilogramme d’arsenic. Donc pour une tonne d’or mille tonnes d’arsenic qui se retrouvent dans les déchets, c’est à dire dans les terrils « 

 

en lire plus sur

http://pollutionmetallique.zeblog.com/

Pour lire des choses sérieuses, sans sensationnel.

Merci à son auteur

 

Le site du labo de l’Université de Limoges

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s