« Bataillon Violette », Alfred Dutheillet de Lamothe (capitaine Fred)

L’auteur de ce gros ouvrage intitulé «Bataillon Violette» est le capitaine Fred, nom de résistance de Alfred Dutheillet de Lamothe (né en 1904), études de Sciences Po et de Droit, inscrit au barreau de Paris, plaide d’importantes affaires d’Assises.

 

Il participe à la Campagne de 1939-40 comme lieutenant. Reprend la vie civile à St.Yrieix (Hte Vienne); adhère au Mouvement  »Combat » dès 1942, recrute pour l’Armée Secrète (A.S.). En mai 1944 échappe à la Milice et gagne le Maquis, organise des parachutages, puis rejoint le réseau  »Violette », il y crée une Section Spéciale de Sabotage (S.S.S.) au sein de ce bataillon, il prend part à tous les combats qu’il raconte: Périgueux, Le Pizou, Angoulême, Saintes, Royan, Ile d’Oléron. La Brigade  »Rac » ayant repris, en décembre 1944, l’écusson du 50e Régiment d’Infanterie (Régiment de Périgueux), le Bataillon Violette devient le III/50e à compter du 1-1-1945. Au cours de la Bataille de Royan, le 16 avril 1945, le III/50e doit traverser la Seudre de vive force pour prendre à revers le dispositif ennemi dans la presqu’île d’Arvert. A la marée haute du matin, la première vague (9,10 et 11e Compagnies) se sert de  »lasses » à fond plat, propulsées à la godille. Le reste du III/50e et le II/50e vont passer, à la marée du soir, avec des bateaux de pêche à moteur, que Fred est allé chercher à l’Eguille (Sur Seudre)…

 

Quelques titres des chapitres: Préhistoire; La lumière vient d’en haut; Les Maquis; Le Pont-Lasveyras; 17 février 1944: Tels sont pris qui croyaient prendre; Le Maquis se défend; Parachutages… et coup dur; La Milice; 6 juin: Le débarquement; 7 juin et jours suivants; Beau fixe; Soubresauts allemands; Août 1944; Angoulême, Cognac, Saintes; Enfin l’Océan; Repos en Dordogne; Clairvivre au service du Maquis; Le front de la Seudre; Il ne se passe rien sur le front de Royan; Au cœur de l’hiver; Le front des oubliés; L’attaque de Royan: 14-18 avril 1945; Oléron; C’est la fin; Dernier chapitre; Annexes.

 

Edité à l’Imprimerie Fabregue à Saint-Yrieix (Haute Vienne) en 1975. Couverture carton souple à rabats, illustré de parachutes. Nombreuse illustrations photographique. 327 pages table des matières, non comprise.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s