St-Yrieix, place du marché, La Nénette et sa morue

La nénette et sa morue

 





La nénette désalait la morue (la moluda, la merluça en limousin) dans une cuvette qu’elle posait sur un banc en face de sa boutique (L’épicerie de Paris) qui faisait face à ma maison. Sa clientèle appréciait le service.
Mes parents faisaient de la salade de morue avec des pommes de terres et du cerfeuil. Fort agréable au début de la saison chaude.

Pendant des années, la morue a disparu de mes assiettes. Les cantines m’ont cependant offert du cabilleau (de la morue fraîche).

La morue n’a pas disparu des repas des Portugais. Voici des photos prises dans un grand magasin de Lisbonne.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s