Le curé de Ladignac en 1848 est un capitaliste

« Le 20 mai 1848, le sous-préfet de St-Yrieix fait part au préfet des pétition signées par les habitants de Ladignac dans le but de conserver leur curé dont, cependant, le comportement est scandaleux ; il explique cette résistance en ces termes : « Je dois vous faire observer que ce curé est capitaliste et qu’il compte bien de 20 à 30 débiteurs dans la commune. On évalue son portefeuille à 50 000 F au moins. Il a fait prévenir tous des débiteurs que s’il partait, il les obligerait à lui rembourser ce qu’ils lui doivent ; de là une grande agitation parmi tous ces débiteurs et leurs adhérents. « 

A. Corbin, p. 170

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s