L’ancien capitaine des gendarmes de Charles X et le château des Pénitents

« La Révolution de 1830 ne semble guère avoir joué de rôle dans l’évolution du mode de vie des châtelains légitimistes. Peu de nobles haut-viennois occupaient une fonction publique importante pendant la Restauration et ceux qui démissionnèrent par fidélité aux Bourbons n’envisagèrent qu’à contrecœur un repli définitif sur leurs terres. Ainsi Frédéric Bermondet de Cromières, ancien capitaine des gendarmes de Charles X, retarda le plus possible son installation aux Pénitents, propriété de sa femme. Habitant encore Paris en 1831, il se refusait à vivre en province, situation synonyme pour lui d’ennui et d’abrutissement : « si j’étais une fois enfoui dans notre masure de Saint-Yrieix, la veste de chasse et le fusil sur le dos sous peu de temps je ne serais plus propre à rien, cela ne nous donnerait pas beaucoup d’aisance, voilà pourquoi je prendrai cette détermination plus tard. Après avoir repris du service dans la gendarmerie et être parvenu au grade de colonel, il dut cependant à terme se résoudre à habiter aux Pénitents. »
Ph. Grandcoing, Les demeures de la Distinction, p. 135

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s