La mélée, le gros pain long ventru

« On mange beaucoup de pain, on taille le pain dans la soupe. Le plus petit pain pesait 800 gr. Chez Chatufaud comme ailleurs on trouvait les gros pains longs, ventrus, qu’on appelait  « miche » en Périgord et qu’on désignait ici sous le nom de mélée. On allait acheter une mélée, uno mélado. On trouve aussi alors des pains en forme de grosses couronnes et des tourtes. En 1945 le pain est encore rationné avec les tickets d’approvisionnement. Il n’y a bien entendu aucun pain fantaisie pas plus que de baguettes qui sont inconnues. »

http://www.periberry.com/categorie-319116.html

Merci à l’auteur qui a fait revenir à la surface de ma mémoire ce nom de « mélée », la mélée qu’on achetait chez le boulanger Teulier place du marché. On disait aussi « pain de quatre » (quatre livres).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s