« Vous n’imaginez pas le vide de ce pays »

 » Vous n’imaginez pas le vide de ce pays. On y voit des maisons mais il n’y a personne. Je me sens seul à inventer un vice ou une mystique. C’est une atonie sans limites. « 

 

Alexandre Vialatte sur l’Auvergne dans un message adressé à Ferny Besson.

Préface de Gabrielle Rolin à Badonce et ses créatures

 

http://lefenetrou.blogspot.fr/search/label/Alexandre%20Vialatte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s