« La Nation française et le destin des langues régionales », un article de René Merle

 » Le destin des langues régionales ? Dans l’expérience quotidienne de chacun, la question n’apparaît-elle pas réglée par la présence absolue du français, langue nationale, langue vivante, langue des jeunes, langue unique qui ne laisse aucun interstice à toute autre forme d’expression, sinon à un anglo-américain envahissant… Pour ne parler que de notre Midi, et je vous prie de recevoir la remarque sans la moindre connotation raciste ou xénophobe, un touriste promenant dans les rues d’Aubenas, de Toulouse, de Marseille ou de Bordeaux, a plus de chances d’entendre de l’arabe, du kabyle, du flamand ou de l’anglais que de l’occitan. Qu’ils soient de ceux qui considèrent comme normale une chanson américaine à la radio, mais comme malvenue une chanson en langue d’oc, ou qu’ils soient de ceux qui vous parlent avec plaisir, ou avec émotion, du patois de leurs grands-parents, nos compatriotes, à tout la moins la plupart d’entre eux, ne voient aucun avenir aux langues régionales, tout simplement parce qu’ils ne leur voient aucun présent. Déjà scellé, le destin des langues régionales est derrière nous, il est celui de l’embaumement dans les dictionnaires, de la survie artificielle dans de petits cénacles ghettoïsés, il est celui de la mort.
Si cette vision était la mienne, vous vous doutez que je ne serai pas ici pour le seul plaisir morose de sonner le glas sur des parlers défunts. »

Allez lire l’article. Jusqu’au bout.

http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/09/10/30550010.html

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s