Des pattes de loup à la dernière foire de St-Yrieix

Le vendeur rue du marché – un pétarou* –  ignorait quel était le nom de cette pomme. Les acheteurs ne connaissant pas n’achetaient pas. J’en ai bien profité.

C’était  la variété préférée d’Anne de Bretagne

Et grand étonnement, elles ont un goût fortement anisé que n’ont pas celles que j’achète à mon producteur de la région angevine.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Patte_de_loup

* j’ai aussi constaté que le terme n’était plus utilisé que pour les mobylettes. Les pétarous sont les marchands de fruits et légumes venant du bassin de Brive. Il s’agit des pieds terreux. Celui des vignerons.  Vignerons qui font maintenant un vin à Branceilles

http://www.vindebranceilles.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s