Quand le strabisme c’était chic

 » La belladone, quoique dotée d’un joli nom, est nuisible à l’homme. La « belle dame » est une beauté fatale. En Italie, pendant la Renaissance, les dames de la cour se mettaient des gouttes d’extrait de belladone dans les yeux. Cela provoquait une dilatation des pupilles qui faisait légèrement loucher. A l’époque, le strabisme, c’était chic, et osé car le regard ainsi troublé attestait que la belle était sensible aux yeux de l’amour. En bon goût comme en médecine, la mesure est de rigueur : consommez plus de 15 fruits de belladone et vous risquez la mort, non d’amour, mais par empoisonnement.  »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Belladone

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s