Je me souviens des « dixièmes » de la Loterie Nationale, « Les gueules cassées »

Les « Gueules cassées » :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gueules_cass%C3%A9es

 »

La Loterie nationale française, créée par décret de l’article 136 de la loi de finances du 22 juillet 1933 dans le but de venir en aide aux invalides de guerre, aux anciens combattants et aux victimes de calamités agricoles, était le plus important organisateur de loterie en France.

La Loterie nationale française est la lointaine héritière de la Loterie royale de France qui fut gérée par l’Administration générale des loteries.  »

source :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Loterie_nationale_(France)

(Ah oui ! c’est en suivant le cours Histoire des Institutions en fac que j’ai découvert que la France était bien administrée avant 1789 ! L’histoire de France officielle n’a jamais été très objective ! Mais peut-être que je fus un mauvais élève au lycée !)

« Entre 1931 et 1933, les « Gueules Cassées », associés avec « Les Ailes Brisées » et les autres associations de victimes de guerre (les Amputés de Guerre, les Aveugles de Guerre, les Mutilés des yeux, les Plus Grands Invalides …) lancent une souscription nationale assortie d’une tombola qui sera appelée  « La Dette ». Le premier billet est remis solennellement à M. Gaston Doumergue, président de la République, lors de sa visite au domaine de Moussy-le-Vieux. Cette tombola connaît un succès considérable. Les lots vont de la bicyclette à l’avion de tourisme !!!

A noter que dans les années qui suivirent la fin de la Première Guerre mondiale, de nombreuses loteries étrangères firent leur apparition dans notre pays : les sweepstakes irlandais et luxembourgeois, les loteries espagnoles et maltaises plus ou moins autorisées, sont proposées au public. L’Etat s’en émeut car il faut empêcher l’évasion des capitaux vers l’étranger. »

« En 1935, l’Etat réglemente le fractionnement des billets entiers en dixièmes, officialisant ainsi la profession d’Emetteurs de la Loterie Nationale.
Les « Gueules Cassées » peuvent alors développer un service structuré d’émission de dixièmes, en leur Siège social, installé alors à Paris.
Ceux-ci développent leur réseau de distribution, en confiant d’abord la diffusion de leurs dixièmes aux membres de l’association, puis à des courtiers.

L’honorabilité des « Gueules Cassées » leur permet très rapidement de décupler la vente de leurs dixièmes. Ils sont aidés en cela par la chance qui fait, qu’à de nombreuses reprises, le gros lot tombe entre les mains de gagnants qui ont acheté des dixièmes des « Gueules Cassées », ce qui entraîne à chaque fois une nouvelle augmentation des ventes. »

source :

http://www.gueules-cassees.asso.fr/srub_23-Les-grandes-dates.html

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s