Je me souviens du paroir ou plane (lo coteu parador*) de mon père

* selon le dictionnaire d’Yves Lavalade (Pulim)

http://autrefois-les-sabots.e-monsite.com/pages/outils-et-utilisations/les-paroirs-de-sabotier.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sabotier

http://www.souquieres.fr/Evenement/sabotier/sabotier.htm

« Le paroir : longue lame d’acier tranchante accrochée par une boucle au banc ou billot ; le long manche de bois en équille permet de développer un important effet de levier pour sectionner, pour travailler sous différents angles et pour profiler les semelles. Il mesure 60 cm de long pour une largeur variant entre 7 et 10 cm. »

Avec ce paroir je coupais de fines lamelles de bois qui permettaient facilement d’allumer le feu dans le poêle de ma chambre. C’était avant l’arrivée des poêles à mazout ! et du chauffage électrique qu’on nous a vendu – mon père, écolo non patenté, avant que ce soit à la mode, m’avait dit que l’électricité c’était du gaspillage d’énergie et m’avait expliqué pourquoi – et que maintenant on critique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s