Le cannabis, une vieille histoire à Marseille et à Saint-Yrieix

Le canabis à Marseille, une vieille histoire ! en Limousin aussi

http://fr.wikipedia.org/wiki/Canebi%C3%A8re

« La Canebière (autrefois « la Cannebis ») vient du provençal canebe, qui provient lui-même du latin cannabis, cannabis, m, signifiant le chanvre. En effet Marseille était l’un des plus grands comptoirs de chanvre au monde pour la fabrication et le commerce des élingues et cordages1. En provençal, une canebiera est une plantation de chanvre, ou « chènevière« , en français. »

En chanson :

https://www.youtube.com/watch?v=ioEJySlZ1ZI

Le Limousin cultivait le chanvre et s’y remet. La France serait le deuxième producteur mondial de « chanvre industriel ».

http://www.frcivam-limousin.com/les-groupes-civam?id=19
http://www.chanvrelimousin.fr/

Cognac-la-forêt a son musée du chanvre.
http://www.tourisme-hautevienne.com/spip.php?article130&produit=177000338

Le chanvre de Saint-Yrieix-la-Perche était le meilleur !

« le chanvre le plus remarquable par sa finesse et par sa longueur se récolte dans l’arrondissement de Saint-Yrieix, près des limites des départements de la Corrèse et de la Dordogne. »
Arch. dép. Hte-Vienne, cité dans Grandcoing, Paysage.. p. 140

 » A Glandon, lorsqu’on semait du chanvre, on mangeait des œufs dont les coquilles étaient enfilées sur de petits bâtons que l’on plantait ensuite en différents points du champ. Le chanvre, disait-on, devait en éprouver les meilleurs effets.  »

Le chanvre dans le dictionnaire d’Y. Lavalade :

CHANVRE : m. la cherbe ; la charbe ; la chambe (19 N) ; la chamble (19) ; la cherbe florida (chanvre femelle) ; lo charpalh (chanvre mâle) ; le brin (fibre la plus fine du chanvre) ; l’estopas (le reste). La poignée de chanvre mise à rouir : le charon (87). Le paquet de chanvre : la moissina. Les débris de chanvre broyé : le bargadis.
CHANVRIER : M. lo filassier ; lo chervenaire

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chanvre

Le chènevis sert au pêcheur de carpes (les pêcheurs de carpe se mettaient à côté de la pelle de l’étang Baudy à St-Yrieix avec leur chènevis préparé pour appâter les carpes)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A8nevis

Quant au chanvre indien, il se transforme en or ! une affaire qui tue.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cannabis_sativa

Il y a aussi l’été indien :

https://www.youtube.com/watch?v=NKT79lr87uQ

Une réponse à “Le cannabis, une vieille histoire à Marseille et à Saint-Yrieix

  1. Je connais au moins deux lieux-dits les Cheneviers. Content d’en apprendre l’origine quant à la Cannebière c’est ni le cannabis ni la bière mais le pastis le psychotrope le plus redoutable.
    Pour ce qui est des cordages, le nylon et autres produit de la chime ont avantageusement remplacé le chanvre pour les épaules des montagnards et les bras des marins.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s