Je vais ouvrir un Institut de Beauté à la bave d’escargot rue du marché à St-Yrieix

La beauté des femmes Mapuches du Chili à la portée des Arédiennes !

On vous a parlé de ces pommades composées à 70% de bave d’escargot.

Vous avez vu ces boutiques où vous pouvez vous faire nettoyer les pieds par de petits poissons, pour moins cher qu’un voyage sur la Grande Barrière de Corail en Australie.

Nous avions pensé ouvrir une boutique avec des gardèches. Mais la pollution sévit encore dans le PSY. Les gardèches ne sont pas revenues. Nous conservons nos bouteilles au cul percé pour le jour où elles reviendront afin d’en capturer avec de la mie de pain.

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2014/12/01/la-peche-de-la-gardeche-a-la-bouteille/

Mais vous n’avez pas encore vu un Institut de Beauté (ben oui, en France la beauté a ses instituts ! il n’y a pas que l’Institut de France et ses Académies !) où vous êtes en contact direct avec la bave d’escargot. Les escargots sont posés délicatement sur votre peau, et se promènent au son d’une musique de Mozart, de Scarlati* ou de Ravel. Chopin est sur demande et sur réservation.

petitgr2

Eh bien, vous verrez rue du marché à Saint-Yrieix-la-Perche !

Ça va en faire baver plus d’un à Paris !

Nos escargots sont actuellement en élevage à Excideuil. Car c’est à Excideuil que ma grand-mère récoltait les escargots pour lesquels elle confectionnait une farce divine. Ces escargots vivent dans les topiaires de buis, sur un terrain calcaire qui est propice à la bonne tenue de leur coquille.

Nous garantissons l’absence de pesticides et autres produits phyto-sanitaires. Non aux algues vertes dans la Loue et le Couchou !

Pour un petit supplément (on accepte les pelous), nous vous proposons l’escargot nourri au cèpe. Et l’escargot ça vous bouffe un cèpe en quelques heures. Un luxe !

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2015/02/21/le-pelou-la-monnaie-locale-du-pays-aredien-elargi/

Et quelle odeur délicieuse que celle de la bave au cèpe. Les deux baves se mêlent délicieusement.

Que ces dames qui sont dégoûtées de la bave des escargots sachent qu’elle contient des produits que la nature met à leur disposition.

Arrêtez d’engraisser les manadgeurs des firmes pharmaceutiques ! et les gigolos de Mme Bettencourt !

http://lefenetrou.blogspot.fr/2015/02/la-france-emprunte-pour-payer-des.html

http://lefenetrou.blogspot.fr/2015/02/defense-et-illustration-de-liliane.html

Faites vivre les éleveurs d’escargots et revivre les boutiques de la rue du marché.

Vous pouvez même adopter un de nos escargots. Nous peindrons à la peinture végétale votre nom sur sa coquille. Il vous en coûtera 100 euros par escargot. Nous limitons le nombre d’escargots adoptés à 100. Dépêchez-vous

 »

L’hélix Aspersa Müller ou « Petit Gris » est ce modeste petit escargot qui s’alanguit dans nos jardins. Discret et silencieux, il est pourtant doté d’une remarquable faculté : il détruit sa coquille abîmée et la régénère en quelques jours, comme pour changer de peau !

Véritable trésor de la nature aux multiples vertus, l’hélix est le secret de beauté ancestral des femmes Mapuches (Andes Chiliennes), qui utilisent sa bave pour ses propriétés régénératrices. Elles ramassent ces escargots, les rincent puis les appliquent directement sur leur visage. Étudiée par une équipe de chercheurs et de médecins chiliens, la bave de l’hélix entre aujourd’hui dans la composition de nombreuses crèmes de soin. »

http://www.doctissimo.fr/html/beaute/soins-du-visage/articles/visage/14101-bave-escargot.htm

  • De l’allantoïne.
  • Des glycoprotéines enzymatiques.
  • Des vitamines A, C et E.
  • Des peptides antimicrobiens naturels.
  • Du collagène et de l’élastine.
  • Des enzymes.

L’alimaç, la cagolha, le cagolhon, l’escargol, c’est la vie !

L’Institut offrira aussi toute une gamme de produits dérivés. Walt Disney travaille sur un personnage qui va faire de l’ombre à la petite souris. L’Amérique s’ouvre à nous !

* ne croyez pas le correcteur d’orthographe qui voudrait que j’écrive Scarlatine. Un complot contre mon « modèle économique ». Car tout ça vaut mieux que d’attraper la scarlatine !

A l’étude …

l’Institut de la Salamandre. Nous en élevons dans notre cave à Bourdoux. Et comme c’est l’année François 1er, nous participerons aux commémorations nationales.

http://www.lefigaro.fr/culture/2014/12/12/03004-20141212ARTFIG00307-chambord-2015-l-annee-francois-ier.php

La Salamandre, mieux que l’homme bionique TIC et toc !

Terminons en musique

https://www.youtube.com/watch?v=ks7BfmIFk00

Une réponse à “Je vais ouvrir un Institut de Beauté à la bave d’escargot rue du marché à St-Yrieix

  1. Je comprends pourquoi le problème de la disparition de la gardèche du Limousin te préoccupe. Se faire nettoyer les pieds par eux tout en jouissant du masque d’escargots qui bavent sans retenue, ce serait le fin du fin du soin esthétique. Je partage sur facebook.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s