Etonnant, aller visiter une fabrique de vestes à Limoges pour soutenir des candidats aux Départementales !

Quelle idée ! pour une élection !

Aller visiter une fabrique de vestes !

Ohé les communicants de Matignon ! vous ignorez l’expression ? pourtant, avec les anniversaires de la grande guerre …

 »

Aujourd’hui, cette expression signifie subir un échec. Curieusement, la veste dont il est question était à l’origine un capot ! Si le rapport entre le vêtement et la carrosserie de la voiture ne semble pas évident, rassurez-vous, c’est qu’il s’agit d’un jeu de mots datant de 1867. Pour commencer, le terme capot désignait le manteau long qu’on appelait « capote », comme la capote militaire que portaient lespoilus pendant la première guerre mondiale.

A l’époque, lorsque l’on jouait aux cartes, on utilisait l’expression « mettre un adversaire capot » pour dire que le joueur n’avait fait aucune levée ou qu’il était ruiné. Ce mot, apparu avec ce sens au début du 17ème siècle, a logiquement évolué vers l’adjectif « humilié », tout comme l’est celui qui est « fait capot ». Issu de l’allemand, le terme est devenu le bien connu « kaputt ». Mais en demeurant dans le jeu de cartes, la capote a désigné le coup par lequel l’adversaire est fait capot. Mais d’où vient donc cette fameuse veste ? Eh bien, ce n’est finalement qu’à partir de la seconde moitié du 19ème siècle par un très subtil jeu de mot que la capote du jeu de cartes, symbole de l’échec, s’est transformée en veste : soit un autre vêtement dans la continuité de la capote militaire.

Et si les premières utilisations de cette expression se sont d’abord appliquées à celui qui perd des élections, elle s’est assez vite répandue dans tous les domaines et reste surtout utilisée aujourd’hui pour évoquer un échec en termes de séduction. »

http://www.edilivre.com/communaute/2014/03/13/lexpression-de-la-semaine-se-prendre-une-veste/#.VPgSiXyG-gs

« Le Premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis et le Premier ministre Manuel Valls se déplacent jeudi en Haute-Vienne dans le cadre des élections départementales. Au programme, la visite de France Confection, spécialisée dans le vêtement sur mesure de haut de gamme. »

http://france3-regions.francetvinfo.fr/limousin/2015/03/04/limoges-la-societe-france-confection-prete-recevoir-demain-le-premier-ministre-667849.html

 »

Deux visites d’entreprises prévues

La visite ministérielle, annoncée dans l’après-midi, débute par l’entreprise France Confection, fabriquant de la marque Smuggler, située en zone industrielle de Magré. La seconde est l’Imprimerie Fabrègue à Saint-Yrieix-la-Perche.
Le meeting est fixé à 20h00 à Boisseuil. Quarante deux candidats aux élections départementales seront présents.

Une visite de l’entreprise France Confection, autorisée par les salariés eux-mêmes

Serge Bonnefont, Président et fondateur de la société créée le 8 Janvier 1996, a soumis la demande ministérielle à l’aval de ses salariés. Sagissant d’une visite politique, dans le cadre des élections départementales, il a en effet estimé que l’ensemble de son personne avait son mot à dire. A l’issue du vote interne, 110 salariés sur 115 ont fait connaître leur accord.

La Société France Confection, installée à Limoges sur un site industriel de 2600m², est dédié à la confection depuis plus de quarante ans et réalise pour ses clients des pièces pour les détaillants et le marché privé, ainsi du vêtement événementiel. »

La visite de l’imprimerie Fabrègue à Saint-Yrieix est quand même un meilleur choix !

Même si une entreprise française dans le domaine du vêtement est devenu une rareté. Je suis sûr qu’en ce domaine, ceux qui gagnent le plus sont ceux qui collent leur marque (leurs étiquettes)  sur les produits de l’entreprise.

Une réponse à “Etonnant, aller visiter une fabrique de vestes à Limoges pour soutenir des candidats aux Départementales !

  1. Ils vont prendre une veste mais une veste de haut de gamme ! A l’avant de la voiture il y a le capot mais à l’époque il y avait aussi une malle à l’arrière devenue un coffre. Eh oui, pour faire de la politique, il faut avoir du coffre surtout quand l’essentiel se fait la malle.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s