Avec la réforme, des cours de Chinois au lycée Darnet à Saint-Yrieix !

Il faut que le PSY démarche les Chinois (« Si tu dois ton pain à un chien, dis-lui « bonjour monsieur le chien », proverbe chinois) pour faire venir des industriels dans le PSY et animer nos campagnes. Par exemple, pour faire venir des exploitants forestiers qui transformeront sur place. Et vendront sur leur grand marché chinois.

Et puis, je suis sûr qu’on trouve dans la région  plus  de « restaurants chinois » que de restaurants où l’on peut manger du boudin aux châtaignes, du veau de St-Yrieix, des côtes de cul-noir, etc.

Le changement passe par ce qu’on mange !

Il m’est arrivé de recevoir des collègues venant de pays où il n’y a pas de forêts. Je puis vous assurer qu’ils étaient très intéressés par mes meubles fabriqués à St-Yrieix par un ébéniste, avec du bois du PSY. Souvent la conversation portait sur le bois !

Ah ah ! j’ai connu l’époque où les romanichels écumaient les campagnes du PSY, échangeant des meubles, des chaises, des tables etc. par des trucs en « formica ». Merci à eux ! ils ont sauvé tout un patrimoine mobilier.

Je dois reconnaître que, si mes parents ne m’avaient éduqué à cette occasion, j’aurais sans doute trouvé que ce modernisme était le progrès. Aujourd’hui, nos ministres de l’Educ Nat veillent à ce que l’éduc colle bien à la société. Et les fils et filles de ministres sont envoyés dans les écoles élitistes. De  vieilles écoles. Voyez le lycée Henri IV à Paris. Ah ah ! vous ne saviez pas que les classes de niveau sont interdites et que le bac est un diplôme national ! Ben couillon ! On se fout du populo. Et ce n’est pas nouveau en matière d’enseignement. Une belle unité droite/gauche !

http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-paul-brighelli/brighelli-qui-a-vraiment-ecrit-les-programmes-du-college-27-04-2015-1924414_1886.php#xtor=EPR-6-

Quel historien s’interrogera un jour sur le carnage que fut l’enseignement en France des années 70 à nos jours ?” regrette-t-il (Bernard Maris) en voyant les bacheliers de 2014 traiter Victor Hugo d’“enfoiré” sur Twitter.

http://www.lesinrocks.com/2015/04/22/actualite/le-livre-posthume-de-bernard-maris-pour-decrisper-les-francais-11743693/

P.S.

Je reçois ce jour un courriel m’avisant des « mardis de la pédagogie » à la fac des sciences de Nantes. Je vois que l’on prépare les enseignants des facs. Bien, bien. Vous devez comprendre Bernard Maris. Il était prof en fac !

« Au cours des quarante dernières années, les élèves tout comme les pratiques pédagogiques ont profondément évolué dans l’enseignement primaire et secondaire.
L’objectif de l’intervention est de comprendre qui sont les nouveaux publics et surtout à quelles stratégies pédagogiques ils ont été habitués dans leur cursus. La mise en évidence de points communs et de dissemblances entre les approches scolaire et universitaire de l’enseignement permettra d’enrichir une réflexion sur les dispositifs qu’il peut être envisageable de mettre en place à l’Université en tenant compte de la variété et de l’originalité des publics actuels. »

La fac a maintenant un ingénieur en pédagogie ! oui, oui !

C’est sérieux.
On va s’enrichir la réflexion.

Ça baigne dans l’huile !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s