Manif contre classe bilingue occitan en maternelle

http://www.ladepeche.fr/article/2015/02/11/2047370-manif-contre-la-classe-bilingue-occitan.html

Mes petits-enfants sont en maternelle dans une école publique où on peut faire de l’occitan. Les parents n’ont pas choisi l’occitan. Ils auraient préféré l’espagnol, une langue vivante.

Et moi, je suis désolé de ne pas le parler alors que mon père le parlait. J’espérais. Mais je comprends les réticences. L’occitan est foutu (et ça ne gêne guère de monde et 90% de la jeunesse s’en fout !) – idem d’ailleurs pour toutes les langues dites « régionales » à part le Breton (le Gallo lui doit être dans la même situation que l’occitan), le Basque et l’Alsacien (je leur ai mis une majuscule !). Et ceux qui le parlent et pour lesquels c’est la langue maternelle, n’arrivent pas à lire l’occitan dans sa graphie normée. Vous me direz que c’est parce qu’ils ne sont pas cultivés. Vous allez leur dire ? Même si vous ajoutez que c’est la faute à l’Abbé Grégoire !

Malheureusement pour l’occitan, il reste bien peu de locuteur « native occitan speakers » comme disent les Ingliches.

========

Un commentaire qui pourrait être le mien relevé sur le site de la Dépêche :

« Dire les vertus bilinguisme est un bon argument contre ceux qui prétendent (à tort c’est prouvé) que deux langues introduisent la confusion dans l’esprit des enfant et favorisent le retard scolaire (ce qui se disait beaucoup encore récemment).
Mais on ne peut pas défendre l’enseignement de l’occitan uniquement parce que c’est un enseignement bilingue: dans ce cas l’anglais, l’allemand, le chinois ou l’arabe seraient sans doute plus utile.
La raison fondamentale pour parler et enseigner l’occitan est bien « patriotique »… j’assure le mot. Si les Occitans (d’origine ou d’adoption) ne parlent pas leur langue, ne la transmettent pas et ne font pas vivre leur culture personne ne le fera a leur place.
Le premier argument pour enseigner l’occitan c’est que la culture occitane est une culture importante, au niveau européen et mondial et qu’il est de l’intérêt des occitans individuellement et collectivement de la faire vivre. Et que c’est notre culture…

Les bienfaits du bilinguisme, c’est la cerise sur le gâteau « o la trufa negra dins lo fetge gras », se vos agrada mai una metafòra occitana qu’un calc de l’anglés! Un amic de Niça (autra vila occitana) ditz « l’oliva sus la peissaladièira » »

Sur l’histoire de l’occitan, lire :

http://www.univ-montp3.fr/uoh/occitan/une_langue/co/module_L_occitan_une%20langue_27.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s