Quand le maire de St-Yrieix interdisait à la fanfare de jouer La Marseillaise lors du 14 juillet

« Les 14 juillet en Limousin 1880-1914

A Breuillaufa dont le maire est monarchiste point de cérémonie pas même de drapeau. C’ est un horloger ambulant qui signale le manquement au préfet. Les habitants eux ne se plaignent pas Plusieurs municipalités s’abstiennent de voter des crédits et ne font que le strict minimum : drapeau tricolore sur la mairie. Tentative de sabotage comme à Saint-Yrieix dont le maire oblige le commissaire à intervenir pour empêcher la fanfare de jouer la Marseillaise réclamée par la foule sur l’air des lampions. Le policier en informe le sous-préfet en excipant de sa bonne foi républicaine »

extrait de

Fête, mémoire et politique : les 14 juillet en Limousin (1880-1914)

[article]

Revue française de science politique Année 1982 Volume 32 Numéro 6 pp. 949-972

http://www.persee.fr/doc/rfsp_0035-2950_1982_num_32_6_396164

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s