« tuf, à la roche mère »

« …  la Corrèze… J’ai tenté de percer le mystère à quoi elle s’apparentait, et qui touche au tuf, à la roche mère. Elle explique à peu près tout, la médiocrité des sols, les aspérités du relief, donc la pauvreté matérielle, la difficulté d’aller, le confinement de la vie qu’on avait, l’ignorance, les sentiments en demi-teinte, pour dire le moins, qu’inspirent le taillis de châtaignier, les landes d’ajonc, de fougère, de bruyère… »

P. Bergounioux

http://www.la-croix.com/Culture/Livres-Idees/Livres/Pierre-Bergounioux-Le-passage-vers-le-vaste-monde-ne-pouvait-se-faire-sans-douleur-2014-08-27-1197413

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s