La Maison Aublanc, à St-Yrieix

« En effet, Alain Ponthier, pâtissier confiseur installé à Saint-Yrieix depuis 1984, fut tout éberlué et ému lorsqu’il découvrit récemment, au gré de travaux dans son arrière-boutique, un parchemin datant de plus d’un siècle et sur lequel apparaissait la célèbre recette. Entre le manteau d’une cheminée et la première poutre, une planche disjointe ; puis, dans les interstices, des cartes anciennes, des vieux journaux, des courriers. Au milieu d’eux, un document daté de 1900 et signé « cousin Albert ». Le cousin en question se dénommait Vidal et était le chef pâtissier de la Maison Aublanc, artisan pâtissier installé à l’époque dans l’actuelle pâtisserie d’Alain Ponthier, place Emile-Frange. « L’on retrouve sur ce parchemin, les quatre ingrédients de base pour fabriquer une madeleine » note Alain Ponthier. « A compter de 1847, il y fut ajouté une pointe d’essence d’amande amère, ce qui contribua à la réputation de notre « blonde arédienne » !  »

http://www.lepopulaire.fr/limousin/actualite/departement/haute-vienne/saint-yrieix/2012/08/28/le-patissier-alain-ponthier-vient-de-decouvrir-une-recette-de-madeleine-datant-de-1900_1252703.html

Je doute qu’il s’agisse d’un « parchemin » ! en 1900. La madeleine, je sais, je sais, est un objet mythique !

Si je ne me trompe, la première fabrique de madeleines à St-Yrieix se trouvait à l’angle de la rue Victor Hugo et de la rue Grévy. Les boites portaient sur le dessus une image de limousine en barbichet.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s