La châtaigne selon la Thora

J’ai vu en vente des « châtaignes d’Israël ». Étonné étant donné la géographie d’Israël, je suis allé chercher sur le Oueb.

Et je suis tombé sur ce texte dans les premiers résultats de recherche. Encore plus étonné !

 »

Si vous vous trouvez en-dehors d’Israël

Si vous vous trouvez en-dehors d’Israël, les châtaignes et les noisettes sont absolument permises.

Cependant, avant de consommer les noisettes, il faut les examiner extérieurement pour vérifier la présence de trous.

Les châtaignes doivent être également vérifiées de la même façon, une à une. La vérification peut se faire après la cuisson.

Les lois de Orla [interdiction de consommer les fruits de l’arbre dans les trois années suivant sa plantation ou son déplacement] et Réva’i [Pidyon-rachat des fruits de la quatrième année suivant la plantation ou le déplacement d’un arbre fruitier] sont en vigueur en-dehors d’Israël, même s’il s’agit d’une terre appartenant à un non-juif.

Voir :

Choul’han ‘Aroukh-Yoré Déa, chapitre 294, Halakha 7-8 et Halakha 26,

Rambam-Hilkhot Ma’asser Chéni, chapitre 10, Halakha 10,

Michepeté Erets, chapitre 12, Halakha 25-26,

Rav Ovadia Yossef dans Yabi’a Omer, volume 10, Yoré Déa, question 35.

En-dehors d’Israël, il est permis de consommer des fruits à propos desquels il y a un doute concernant l’interdiction de ‘Orla. Voir Choul’han ‘Aroukh-Yoré Déa, chapitre 294, Halakha 9. En Israël, cela est interdit. Voir Choul’han ‘Aroukh-Yoré Déa, chapitre 294, Halakha 9 et 10.

En-dehors d’Israël, s’il est possible de vérifier l’âge des fruits, chez un non-juif particulier, il faut le faire, mais chez un commerçant, cela n’est pas nécessaire, car, dans la plupart des cas, il ignore un tel détail.

Si vous vous trouvez en Israël

Si vous vous trouvez en Israël, les châtaignes et les noisettes sont absolument permises.

Cependant, avant de consommer les noisettes, il faut les examiner extérieurement pour vérifier la présence de trous.

Les châtaignes doivent être également vérifiées de la même façon, une à une. La vérification peut se faire après la cuisson.

Les lois deOrla [interdiction de consommer les fruits de l’arbre dans les trois années suivant sa plantation ou son déplacement] et Réva’i [Pidyon-rachat des fruits de la quatrième année suivant la plantation ou le déplacement d’un arbre fruitier] sont en vigueur en Israël.

Voir détails précédemment.

Si vous cueillez un fruit et vous le consommez dans le jardin avant d’en cueillir un second, il n’est pas nécessaire de prélever les Troumot et Ma’assrot. Voir Michpeté Erets, chapitre 7, Halakha 17 et Halikhot Sadé numéro 166.

Dans tout autre cas, il faut s’adresser de nouveau à notre service pour connaître la procédure à suivre avant de consommer des fruits.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.  »

http://www.torah-box.com/question/manger-des-noisettes-et-des-chataignes-tombees-d-un-jardin_7832.html

Je n’ai rien trouvé sur la production de châtaignes en Israël. Est-ce un mauvais étiquetage. C’était au marché de Vieux Doulon. Je ne peux vérifier aujourd’hui.

La production de châtaignes dans le monde

http://www.futura-sciences.com/magazines/voyage/infos/dossiers/d/geographie-parc-cevennes-chataigne-796/page/3/

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s