Je me souviens du michou

Aujourd’hui dans une cafétéria du sud Loire à Nantes (j’insiste sur le sud !), j’ai demandé un michou. Et l’on ne m’a pas compris !

Alors, de retour chez moi, j’ai cherché sur la Toile, le Oueb pour ceux qui parlent ingliche. J’ai trouvé des pages et des pages sur le cabaret de Michou dans la grande ville. Mais seulement trois liens qui parlent du michou :

http://lci.tf1.fr/jt-13h/videos/le-michou-du-pain-beni-contre-les-calamites-agricoles-7960817.html

http://www.ladepeche.fr/article/2010/05/16/836191-la-tradition-des-michous.html

et de R. Laborde, Lexique limousin d’après les œuvres de Joseph Roux (nous avons déjà parlé de J. Roux sur ce blog), Slatlkine Reprints Genève, 1978

Le michou est un petit pain (une petite miche  comme un fenetrou est une petite fenêtre).

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s