Je me souviens que l’on pliait les livres

On faisait ça après la distribution des livres à la rentrée des classes. Se vendait un papier bleu pour cela. A la maison, nous utilisions du papier kraft récupéré dans les emballages de boites de chaussures, papier qui était plus solide que le papier bleu du papetier.

Ah oui…il faut dire à ceux qui ont une culture limitée, que plier un livre c’est l’envelopper.

On trouve le terme dans « Tournures limousines » de Lavalade et Peyramaure :

Le fromage, je vous le plie ? 

Los vos plège lo fromatge ?

P.S.

On m’écrit :

« Exactement, « plier » est le mot occitan (très utilisé à Toulouse).

Chez le pâtissier : « La tarte, je vous la plie et je vous la mets dans la
poche »…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s