Ostensions limousines, des projets enterrés ?

« Un inventaire du patrimoine matériel lié aux Ostensions. Au delà du caractère immatériel des Ostensions septennales limousines il paraît indispensable de se préoccuper du patrimoine matériel lié à cette pratique. Il s’agit de procéder au récolement et à l’inventaire de l’ensemble des objets, précieux ou moins précieux, qui sont utilisés dans le cadre des Ostensions. Si certains, notamment les reliquaires se trouvant dans des églises ont déjà été inventoriés par les services officiels de l’Inventaire, beaucoup sont conservés par des particuliers ou associations et constituent un patrimoine artistique et ethnologique parfois méconnu et qui mérite d’être identifié, conservé et transmis. Il peut s’agir de bannières, banderoles, panonceaux peints, œuvres représentatives de scènes historiques, costumes… Il nous paraît important, non seulement de connaître ce patrimoine parfois en danger, mais de mettre en place les mesures de conservation préventive permettant de le transmette aux générations futures et de prévoir, pour les pièces en mauvais état, un plan pluriannuel de restauration. Ces travaux d’inventaire devraient s’opérer sous le contrôle et avec l’aide du service régional de l’Inventaire de la Région du Limousin. Un recueil de chants et cantiques Le deuxième projet concerne le patrimoine immatériel, tout particulièrement les oeuvres musicales liées aux Ostensions septennales limousines. Le déroulement des cérémonies des Ostensions implique un accompagnement musical important et les cérémonies à l’intérieur de l’église, comme les processions sont ponctuées de cantiques. Il est proposé d’élaborer un recueil des textes et musiques de tous les cantiques (1) utilisés dans le cadre des Ostensions au cours des derniers siècles, certains d’origine inconnue, d’autres mieux identifiés. Pour une meilleure diffusion ce recueil adopterait la forme numérique et imprimée et serait accompagné d’un enregistrement sur CD ou DVD. Il permettrait de faire connaître des œuvres souvent populaires et de sauvegarder celles qui, n’étant plus utilisées, risquent de disparaître de la mémoire des communautés. Une signalétique spécifique Si cette candidature est retenue, il est proposé qu’en accord avec l’UNESCO et conformément à ses prescriptions une signalétique appropriée soit mise en place à l’entrée de chaque lieu ostensionnaire indiquant qu’il s’agit d’une commune où la tradition des ostensions septennales limousines est toujours vivante et que celles-ci appartiennent au patrimoine immatériel reconnu par l’UNESCO. Ces panneaux pourraient proposer un rappel historique sur la tradition des Ostensions conservée localement.  »

source :http://www.culture.gouv.fr/mpe/ethno_spci/pdf2/ostensions_limousines.pdf

Ah !

 

(1) Le cantique Saint Yrieix notre père, est disponible sur ce blog grâce à la mémoire d’une paroissienne arédienne.

http://www.culture.gouv.fr/mpe/ethno_spci/pdf2/ostensions_limousines.pdf

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s