Pour lutter contre la contrefaçon, les boudins aux châtaignes seront tatoués

Les fabricants de boudins aux châtaignes ont découvert que des Chinois ont mis sur le marché des boudins aux châtaignes portant l’étiquette « made in Saint-Yrieix ». Devant une telle concurrence illégale, les fabricants arédiens ont réagi. Ils ont suivi les producteurs d’huîtres comme l’entreprise Gillardeau :

http://lefenetrou.blogspot.fr/2015/12/le-tatouage-des-huitres-et-la-contre.html

Le vrai boudin aux châtaignes est celui qui porte un numéro tatoué sur le boyau. Un site sur la Toile permet de savoir si ce numéro est celui du jour d’achat. Comme on n’a pas encore réussi la téléportation du boudin et qu’il ne faut pas confondre l’image du boudin avec le boudin (même si on nous raconte – avez vous écouté hier soir notre François ? – que l’avenir est aux NTIC, au tout « numérique »), le procédé est sûr. Le boudin pour venir de Chine met plus d’une journée.

A moins que des traitres ne produisent du faux boudin en France à la solde des Chinois.

Quant à ceux qui font courir la rumeur selon laquelle les faux boudins viendraient d’ateliers clandestins tenus par des immigrés musulmans…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s