Je me souviens de « lu filh de garça »

On entendait souvent cette expression dans ma jeunesse arédienne.

On l’entend ici dans la bouche de Panazo :

http://geo.culture-en-limousin.fr/Et-l-Amelie-guerit

et dans ce texte :

« Furetière décrivait le patois comme un « langage corrompu et grossier, tel que celuy du menu peuple, des paysans, et des enfants qui ne sçavent pas encore bien prononcer ».
Imaginez donc « la suspresa », la surprise de mes grands mères lorsque je leur ai dit un jour que j’allais faire « lo professor d’occitan e que lor faliá pus me parlar francés ». Le petit allait faire le professeur d’occitan et elles devaient désormais ne plus parler français. « Filh de garça, lo goiat professor de patois ! » Bon sang, leur petit professeur de patois, qui l’eut cru. »

http://dictonsoc.blogspot.fr/2007/09/parla-patois-divendres-1-de-mar.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s