En Limousin, on appelait familièrement l’enfant, lo grapaud, le crapeau !

Yves Lavalade nous le rappelle dans son dictionnaire.

Enfant : m. L’enfant ; le drolle ; le mainatge ; lo pitit : ‘ la parla a son pitit’ ; le gamiron (fam;) ; le grapaud : quand eram grapauds (fam.). Le petit enfant : lo nenet (24, 87) ; l’enfantonot ; lo marmiraud ; lo marmilhon ; lo marmalhon ; lo marmisson. Les enfants : la mainada ; la grana de bois de liech (fam.). Il y en a des enfant ! : n’i en a de la grana de matalas ! Attendre un enfant : passar comanda ; far ‘na pité comanda. Avoir un enfant : trobar un pitit (a trobat cinc pitits ; quand ilhs m’an trobat, mon pair era veilh) ; trobar un mainatge. Il a trois enfants : a tres familhas ; eleva tres familhas. Jouer avec son enfant, comme à la poupée : popinar (v.i). Un enfant terrible : un licifer. Un enfant dorloté : un eschauton (87E). L’enfant de choeur : lo clerge ; lo clerjon ; l’nefant de cor. « 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s