La recette de la madeleine

http://chefsimon.lemonde.fr/gourmets/chef-simon/recettes/les-madeleines–3

C’est tout simple. Peu d’ingrédients.

On est loin de la composition « moderne » de certaines de nos « madeleines de Saint-Yrieix » à la longue  liste d’ingrédients qui n’est pas encore passée entre les mains de notre Jean-Vincent Plaçou, ministre de la simplification. C’est ce que m’ont fait remarquer des amis non arédiens. Mais moi, j’aime beaucoup la madeleine au chocolat (noir !) dans sa poche transparente. Je suis comme les croyants de la secte des homéopathes. Je refuse les tests en double aveugle. Je suis pour que soit pris en compte tout mon être, ma vie in-utero, le fait que j’ai entendu dans le ventre de ma mère les cloches du Moustier tout proche. « Il n’est de science que du général » a pu écrire un vieil homme nommé Aristote, un métèque, le fils de la sage-femme Phéstias. Un type qui a créé le lycée. Comment voulez-vous convaincre la jeunesse avec un type pareil !

Mais on se moque bien d’Aristote. Nous on est pour l’individuel. Alors je n’ai rien à faire de la composition de ma madeleine. Est-ce que Proust parle de la composition de la madeleine ?

Quant à la madeleine sans sa couche de chocolat, je me dois d’avouer que je trouve dans le commerce, loin de mon clocher du Moustier, des madeleines faites par de petites entreprises bretonnes qui sont très bonnes et qui ont la composition de la recette pointée plus haut. Mais je me sens coupable d’une telle pensée. Parfois je me dis que ces Bretons pourraient détrôner nos madeleines de St-Yrieix.

Mais je dois reconnaître que l’on trouve aussi à St-Yrieix des madeleines à la composition simple qui sont vraiment très bonnes. Comme quoi, je ne suis pas totalement sectaire.

Puis je positive. Je me dis que l’on pourra raconter une histoire aussi fausse que celle de l’histoire du chemin de Saint-Jacques pour justifier l’origine arédienne de la madeleine. On sait faire à St-Yrieix, on a même fait un faux de Charlemagne (tiens encore un type qui a « créé l’école », un type qui avait fait venir Alcuin de son trou de York pour apprendre à lire). On dira que les Bretons ont piqué la recette de la madeleine quand ils ont migré (oui, dans les années 50-60, les bretons étaient des migrants. Je me souviens de leur arrivée. Et de leur animation des messes du dimanche à Saint-Yrieix.

Pourquoi avoir écrit ce billet ?

Hier le nombre des consultations de ce blog a atteint des sommets. Pourquoi ? les internautes voulaient savoir quelle est la recette de « la madeleine de Saint-Yrieix ».

Ah ah ! que croient-ils ? Est-ce que Coca-Cola diffuse sa composition et sa recette ? Pas fou Coca-Cola. Il n’a jamais déposé son brevet qui serait tombé aujourd’hui dans le domaine public.

Et est-ce que ça empêche à Coca-Cola de se répandre dans le monde comme la vérole sur le bas-clergé breton ?

Allez voir sur le murée de l’ancien jardin Dutheillet de la Mothe, à la sortie du lycée ce que notre jeunesse arédienne boit.

P.S.

Savez-vous que Sainte Madeleine (celle du Christ) est la Sainte patronne des gantiers, des fabricants de peignes, des coiffeurs, des parfumeurs, des tanneurs, des tisserands, des jardiniers, des vignerons, des marchands de vin, des pharmaciens, des épiciers, et des prostituées ? Mais pas des fabricants de madeleines. Ils doivent se partager Saint Honoré avec les boulangers.

Rien n’est parfait.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s