» Porc frais de mes pensées »

 » Porc frais de mes pensées »

Le Marquis de Sade dans une lettre à sa femme, lu dans

Annie Le Brun (1), Les châteaux de la subversion, tel, Gallimard

P.S.

Elle plaira certainement aux « culs-noirs », les habitants et habitantes de Saint-Yrieix-la-Perche qui ont pris le nom de leurs cochons.

(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Annie_Le_Brun

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s