Je me souviens des cotes…

Afficher l'image d'origine

https://fr.maremagnum.com/libri-antichi/l-assiette-au-beurre-n-318-les-4-vieilles-contributions-l/98250018

Sur cette photo on ne voit pas la signature du dessinateur. Il s’agit de Jules Grandjouan,

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jules_Grandjouan

Grandjouan, un nom bien connu des Nantais.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Grandjouan_Onyx

Je suis né il y a 70 ans. Les « quatre vieilles » contributions créées après la Révolution existaient toujours. Mais la contribution « portes et fenêtres » était supprimée (elle le fut en 1926).

Je me souviens que j’entendais l’expression « cote mobilière », « cote foncière ».

C’est en 1959 que les quatre vieilles sont supprimées et remplacées par les taxes foncières, d’habitation et professionnelle.

Mon Robert Historique de la langue française, me dit que :

« Cote n.f. d’abord écrit quote (1390) est emprunté au latin médiéval quota, substantivation pour  quota-pars « part qui revient à chacun » (XIIIe s.), féminin de l’adjectif quotus. Celui-ci, qui signifie « en quel nombre » (dans une énumération, un partage) est dérivé de quot « combien », qui appartient à la même racine indoeuropéenne que le groupe de l’interrogatif indéfini quis, quae, quod.

Cote est introduit en droit fiscal avec le sens de « part imposée à chaque contribuable » […]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s