Je me souviens de « L’air est pur, la route est large, Le clairon sonne la charge »

Quand on marchait dans les bois chercher les champignons, mon père me chantait ça.

C’est de Paul Déroulède

https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_D%C3%A9roul%C3%A8de

pour les paroles

http://www.dutempsdescerisesauxfeuillesmortes.net/paroles/clairon_le.htm

J’ai retrouvé l’air du clairon avec le Bitard (LST) de l’Université de Poitiers. On y chantait « Le bandeur » un pastiche du Clairon de Déroulède.

http://xavier.hubaut.info/paillardes/texte4.htm

dont voici les deux premières strophes

1. Il fait nuit le lit est large
En songeant à la décharge
Il se réveille en bandant
Et c’est alors que Rosine
Doucement lui prend la pine
La lui glougloute un moment.

2. Le bandeur est un vieux brave
S’il se présente un coup grave
C’est un rude compagnon
Il a fait maintes ripailles
Et porte plus d’une entaille
De la quéquette au croupion

Vous trouverez la suite sur le site cité.

Je vous conseille tout le site de Hubaut Xavier
Professeur émérite de l’Université Libre de Bruxelles

http://xavier.hubaut.info/

On ne regrette jamais d’être venu sur ce blog.

En prime, le clairon de Raymond Devos

https://www.youtube.com/watch?v=l6bt2sFUIo0

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s