« Un banquet socialiste de femmes » en 1849

« Le Limousin offre lui aussi un cas de banquet organisé par des femmes, socialistes cette fois-ci, ce qui n’était pas le cas à Trévoux et à Romanèche, comme nous le verrons en présentant les toasts ; dans la nuit du 28 au 29 janvier 1849, cinq individus, dont deux mineurs, furent interpellés car ils troublaient « le repos public et la tranquillité individuelle par des chants, des refrains, des cris et des clameurs, qui ont alarmé et inquiété les citoyens paisibles et honnêtes » ; interrogés, les prévenus déclarèrent tous qu’ils sortaient d’» un banquet socialiste de femmes pour fêter, autant qu’il était en eux, la république démocratique et sociale et l’abolition de la peine de mort » ; les chants qui avaient inquiété les bons citoyens étaient la Marseillaise et le Chant du Départ. »

https://clio.revues.org/104

Les femmes dans les banquets politiques en France (vers 1848)

Jacqueline LALOUETTE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s