Je me cultive par les termes utilisés pour venir sur ce blog (exemple : le « beuh »)

Je viens d’apprendre le terme « beuh ».

Pour moi, beuh c’était une onomatopée marquant le dégoût ou l’indifférence.

Maintenant je ferai attention.

J’ai compris que c’était du chanvre indien. J’ai tenté d’en savoir plus. Et alors je suis tombé via Gougueule sur des forums d’adolescents et d’adultes. Tout un monde que se doivent de connaître les enseignants 3.0.

Extrait :

« E la beuh c pariel
jete aussi cosommatrice de beuh et mon copain ne me comprene pas jété dans mon monde dans le quel je vouler laisser rentre personne une foi defoncer jalais au lit et ce quand jai compris con n’etais pas dans le meme delir que j’ai arreté. ma beuh ou mon copain j’ai choisi mon copain la beuh on se cache ce comme celui qui boie c tré dur car safesait une 25que je fumeé »

« Ben Enée !  » aurait dit Didon

Un site belge semble-t-il « officiel », ah ! « fume, c’est du belge !  » disait-on dans l’ancien temps, nous dit :

http://www.infordrogues.be/index.php/produits/cannabis-marijuana-a-haschich?id=133

et sur ce site, nous avons le vocabulaire d’un enfant du siècle. J’en étais resté aux P4 !

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2016/10/14/des-p4-aux-joints-a-st-yrieix/

http://www.drogues-dependance.fr/cannabis.html

 »

L’herbe (marijuana, ganja, beuh…)

Ce sont les feuilles, tiges et sommités fleuries, simplement séchées et qui constituent un bourgeon. Une fois bien sèche, la plante s’effrite pour venir se mélanger avec du tabac la plupart du temps. Le plus souvent roulées en cigarette et de forme conique (plus souvent appelé « joint », « pétard », « marie jeanne »…).

La résine (haschisch, hasch, shit, bédo, chichon…)

Obtenue à partir des extrémités fleuries de la plante. La résine se présente sous la forme de plaques compressées, barrettes de couleur verte, brune ou jaune selon les régions de production et selon de quoi est composé le produit. Comme l’herbe, elle se fume généralement mélangée à du tabac : « le joint ». Le haschich peut être coupé avec du henné, du cirage, de la paraffine, ou d’autres substances plus ou moins toxiques et dangereuses pour la santé.  »

Ceux qui sont arrivés ici par « beuh » ont dû être déçus. Ils ont pu y lire sur le chanvre de Saint-Yrieix, une vieille histoire sans intérêt pour eux.

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2014/12/23/le-cannabis-une-vieille-histoire-a-marseille-et-a-saint-yrieix/

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s