Scandale des décorations, la dame Limouzin était dans le coup

Avec l’affaire Fillon, on nous rappelle les trafics de décorations.

Et l’affaire Grévy. Grévy celui qui a une rue à Saint-Yrieix.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Scandale_des_d%C3%A9corations

« L’affaire débuta le 7 octobre 1887 lorsque la presse dévoila un trafic de décorations mis en place par Daniel Wilson, député d’Indre-et-Loire et gendre du président de la République Jules Grévy. L’enquête révéla que Wilson trafiquait de son influence pour négocier des participations d’hommes d’affaires dans ses entreprises en échange de l’obtention de décorations. Il avait revendu depuis un bureau de l’Élysée des milliers de décorations — notamment la Légion d’honneur pour 25 à 100 000 francs4 de l’époque — pour verser des subventions à des journaux de province. Parmi ses complices, on comptait le général Caffarel, deux maquerelles (la dame Limouzin et la dame Ratazzi) qui doivent révéler à la brigade des mœurs que ces décorations se négocient dans leurs maisons closes à la suite d’une dénonciation d’une ancienne prostituée, Henriette Boissier. »

Le Limousin y a gagné un président de la République avec Sadi Carnot

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sadi_Carnot_(homme_politique)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s