Je me souviens des buvards Lion Noir

buvard-lion-noir

Voici le verso et le recto d’un buvard publicitaire Lion Noir. La marque Lion Noir qui était la propriété de Solitaire a cessé son activité en 1993.

http://www.prodef.fr/histoire

Sur

http://kapricorn8.blogspot.fr/2014/09/la-societe-generale-des-cirages.html

« En 1881, sont élaborés les statuts de l’union générale des cirages français anciennes maisons Jacquand père et fils, Berthoud et cie successeurs et A. Jacquot et cie réunie. La Société des produits chimiques Lion noir est une grande utilisatrice de noir d’os fabriqué à Givors par la maison Jacquand où s’associera Alphonse Coignet (autre industriel lyonnais spécialisé dans les produits chimiques) en 1881. Cette société fabrique également des boîtes en fer blanc, illustrées ou non. Les établissements Gabriel construction mécanique s’installent sur la partie est du site du Lion noir de 1960 à 1980.
cette société recoupe de nombreuses marques connues comme le lion noir , les cirages éclipse , les crèmes cif , la marque fulgor et argentil , l’usine se situait rue marietton a lyon . »

Résultat de recherche d'images pour "Lion Noir cirage wikipedia"

« L’image d’un lion posant sa patte avant droite sur une boîte de cirage vous dit-elle quelque chose ? Cirage, encaustique, insecticide, pâte à brillanter, teinture, brillant liquide… Au 91, rue Gabriel Péri à Montrouge se trouvait l’usine de produits chimiques Le Lion noir, réputée pour ses cirages et ses produits d’entretien, parmi lesquels le détacheur « Diabolic » et « Miror » la pâte à raviver l’éclat des cuivres – créés en 1911, « Argentil », « Radia » la pâte à fourneaux et « Stella » la pâte à métaux. Aujourd’hui, même si la marque a disparu, la société Solitaire en est propriétaire et « Miror » est toujours commercialisé par le groupe Henkel. »

http://www.ville-montrouge.fr/643-l-usine-du-lion-noir.htm

http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/mersri_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=REF&VALUE_1=IA69000025

Couverture

Je l’ai trouvé dans mon lexique Latin-Français. Le buvard était un outil de l’écolier et du lycéen au moins jusqu’en 1964. Dans l’enseignement primaire avec le porte-plume et l’encrier, puis dans le secondaire avec le stylo à réservoir d’encre et la bouteille d’encre, en particulier Waterman dont je découvrirai l’usine en arrivant à Nantes.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Waterman_(entreprise)

verso-buvard

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s