Lou singlhan, Le « cin’yan », cinglard, le cingle, le cinglant (la couleuvre verte et jaune)

J’ai souvent entendu parler du « cin’yan » (orthographe phonétique !) dans ma jeunesse et encore aujourd’hui dans le PSY. On l’appelait même « serpent volant ».

« Elle grimpe facilement aux branches ou dans les buissons, pour chasser ou lorsqu’elle se sent menacée. Dans ce dernier cas, elle n’hésite pas à adopter un comportement agressif et cherche à mordre. Si on cherche à l’attraper, elle se gonfle, siffle et mord à plusieurs reprises. Bien que sa morsure ne soit pas venimeuse, elle est douloureuse. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Couleuvre_verte_et_jaune

II semble s’agir de la couleuvre verte et jaune ( Hierophis viridiflavus, du latin viridis, « vert » et flavus, « jaune »)

couleuvre jaune vert 9

Jumilhac (Bourdoux) août 2017

https://serpent.cheloniophilie.com/Fiches/Couleuvre-verte-et-jaune.php

Je ne pense pas qu’il s’agisse de la couleuvre de Montpellier. Car si le réchauffement climatique pourrait expliquer qu’elle se trouve maintenant en Limousin, il y a 60 ans, on ne lui avait pas encore parlé du réchauffement climatique !

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2017/08/17/ma-couleuvre-verte-et-jaune-les-rapietes-les-insectes-et-les-oiseaux/

La consultation de forums sur la Toile m’apprend :

  • « sanyar » en Berry
  • fouette-queue
  • « en Berry, personne ne le connaît sous son vrai nom : il s’appelle ici le sanglard. L’origine de ce nom (prononcé san-yar, ou saniar)  viendrait du fait que l’animal fouette le sol de sa queue quand il est dérangé. « Fouet » et « sangle » étant associés dans le vocabulaire ancien, on a donné le nom de « sangle » à l’animal, en lui accolant ensuite le petit diminutif « -ard ». »
  • « LE CINGLAR.« Lou singlhan » ou « singlhar » était le nom donné selon les endroits, à la couleuvre d’Esculape ou à la couleuvre verte et jaune. Elle était disait-on, longue comme un fouet, grimpait aux arbres et était capable de sauter sept planches de labour (4m50 environ). Lorsqu’elle vous avait repéré, il ne fallait pas rester à découvert dans un champ, mais suivre le fond d’une raie, sinon elle vous attrapait en quelques bonds. » http://librellule.over-blog.fr/article-19220499.html

Cinglard vient du verbe cingler, fouetter. Cingler, d’après le Lavalade, se dit vimzelar,  sitolar en limousin.

Dans le Lavalade, Occitan/Français, on lit :

« cinglant m : couleuvre arboricole, jaune et noire, dite « serpent volant ».

« jaune et noire » ! Effectivement, adulte, cette couleuvre perd son vert :

« Sa coloration à l’âge adulte est jaune-verdâtre ou noire avec des taches jaunes et la partie inférieure du corps a une teinte variant du jaune clair au gris. Certains individus adultes sont même entièrement noirs. La coloration des jeunes spécimens est différente puisque leur corps est soit brun, soir gris. »

https://serpent.cheloniophilie.com/Fiches/Couleuvre-verte-et-jaune.php

Dans « Notre occitan » de Jean-Pierre Reydy (un livre que j’aime beaucoup fréquenter), le mot « cinglant » est donné en exemple pour la prononciation du « lh » (le « l mouillé »), je cite « Cette mouillure s’entend assez nettement après cl et gl : un cinglant […]: une grande couleuvre »

Cette couleuvre peut se rencontrer en ville. Ainsi à Périgueux :

« À minuit, dans la nuit du mardi 25 au mercredi 26 juillet, un jeune homme a téléphoné aux forces de police pour leur signaler la présence d’un long serpent sur le trottoir, à hauteur du n°4 de la rue Lacombe, dans le quartier Saint-Georges.

Après l’avoir immobilisé sous son sac à dos, il a attendu les policiers. L’un d’eux, en arrivant, s’est emparé du reptile et la remis dans la rivière d’où il venait probablement. Il s’agissait d’un cingle qui mesurait environ 1,10 mètre. »

http://www.sudouest.fr/2017/07/27/perigueux-un-serpent-en-plein-centre-ville-3651380-6095.php

Ah la police ignore qu’il est interdit de déplacer cette espèce de couleuvre !

J’espère que l’on ne va pas me mettre un PV pour avoir recueilli chez moi cette couleuvre. Elle a squatté le mur de la maison ! Et je ne l’ai pas mis en prison de verre ! Pourtant elle a dû manger pas mal de rapiètes (elles sont devenues rares) et je n’ai pas retrouvé mes fidèles salamandres dans la cave (mais peut-être est-ce dû à la sécheresse).

http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2010/08/05/2175463_chancelade-on-lui-met-un-pv-pour-avoir-capture-une-couleuvre.html

 

Rappelons que le terme cingle est utilisé en géographie pour la Dordogne, cingle de Trémolat, un méandre presque refermé….comme on en trouve sur la route de Bourdoux à Jumilhac !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s