Toponymie, le suffixe -ac

Je suis habitué aux communes dont le nom se termine en -ac, que ce soit en Limousin et Périgord ou en Bretagne.

A côté de Nantes, vers le nord, Assérac, Herbignac, Nivillac, Séverac, Frégréac, Drefféac, Avessac, Massérac, Tréhillac, Lalansac, Conignac, Izernac, Montmignac,  Piriac, Missillac, Muzillac,

Autour et alentours de Saint-Yrieix :

Lubersac, Payzac, Jumilhac, Coussac, Quinsac, Moissac, Meuzac, Magnac, Sauvagnac, Savignac, Salagnac, Anhliac, Rouffiac, Solignac, Rilhac, Jourgnac, etc.

 

« Lieux dont le nom finit en -ac en France (sud et Bretagne), les noms en -ac du nord de la France ayant une origine différente, sauf exceptionnellement cas de transferts de toponymes »

https://fr.wiktionary.org/wiki/-ac

« Généralement du gaulois -acum, qui marque l’emplacement ancien d’une villa gallo-romaine. Ces toponymes sont très souvent construits à partir d’un anthroponyme, et doivent être interprétés comme un domaine associé à la personne désignée. On les trouve particulièrement nombreux dans l’ouest du domaine occitan. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Suffixe_-acum

https://fr.wikipedia.org/wiki/Toponymie_fran%C3%A7aise

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s