Etymologie mycologique

http://environnement.ecole.free.fr/etymologie%20champignons.htm

Merci aux auteurs de ces pages. Il est plus facile de retenir un nom quand on en connaît le sens. Et une occasion de réviser le latin. Quant au grec, je n’en ai pas fait.

Mais je ne trouve pas « semilanceata » dans la liste. Si vous tapez ce mot « dans » Google, vous allez tomber sur les forums d’amateurs d’hallucinations.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Champignon_hallucinog%C3%A8ne

Je me souviens que lors du cours de psycho-pharmacologie (partie de la licence de psycho) le professeur nous avait dit qu’on en trouvait sur la pelouse au pied de la colonne portant tout en haut la statue de Louis XVI, place Joffre à Nantes (place que les Nantais et les autres appellent toujours Place Louis XVI).

Donc pas besoin d’aller à London !

« Le premier témoignage d’une intoxication au psilocybe semilanceata date de 1799. Une famille anglaise avait préparé un repas avec ces champignons ramassés accidentellement dans un parc londonien. Le père et ses quatre enfants furent pris d’un fou rire suivi d’un délire »

« psilocybe lancéolé ou psilocybe fer de lance » sont les noms vernaculaires. Lesquels sont bien la traduction du latin.

Dans  le dico latin/français que m’a légué mon père.

semi : demi, lanceata, on devine, c’est le féminin de lanceatus, fait en forme de lance. En fait, il faut le fendre dans le sens longitudinal, pour obtenir deux formes de lance.

Le champignon qui a cette qualification est le « psilocybe » (« psilocybe semilanceata »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Psilocybe

Mon dico latin ne va pas me servir pour « psilocybe », manifestement ça nous vient du grec ancien.

Du grec ancien ψιλόςpsilos (« lisse ») et du grec ancien κύβηkûbê (« tête »), « à tête nue ».

Amélie Nothomb en parle dans un de ces derniers romans :

« C’est curieux : tous les champignons sont bons à manger, même les mortels. Pourquoi les psilocybes, qui sont de très loin les plus bienfaisants, sont-ils les seuls à être mauvais? Peut-être la nature prévient-elle ainsi celui qui va consommer : attention, vous allez vivre quelque chose de spécial.  (Amélie NothombLe Voyage d’hiver, Albin Michel, 2009, p. 15)

Comme de nos jours il faut causer ingliche pour être dans le vent, sachez que ces champignons sont nommés « liberty cap« .

Et on vous fait croire que la langue est neutre. Tous ces mots ingliches, bof…c’est le progrès.

Un chant pour les petits ! de « Billy Ze Kick »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Billy_Ze_Kick_et_les_Gamins_en_folie

« Le psilocybe semilanceata est choisi comme sujet principal de la chanson Mangez-moi ! Mangez-moi ! de Billy Ze Kick et les Gamins en Folie. »

 

Je me demande ce que serait ma jeunesse aujourd’hui dans le PSY (ah ah ! un nom qui parle ! le Pays de Saint-Yrieix). A l’époque, on allait acheter à plusieurs un paquet de P4. On n’avait pas d’argent de poche. On se faisait des sous en allant vendre des cartons, ferraille chez Charles. Ou on achetait chez le pharmacien un paquet de cigarettes à l’eucalyptus. On ne le faisait pas plus d’une fois. L’expérience foirait ! Et il n’y avait pas les forums sur la Rentela. Notre « trip » (je sais causer !) c’était d’avoir fait une belle pêche de goujons, d’avoir récolté de beaux cèpes, d’avoir découvert de vieux livres chez Charles…

On était incultes ! J’ai découvert à 50 ans que tous les rosés n’étaient pas comestibles.

Par exemple celui qui, à la griffure, devient jaune vif :

IMG_5423

Agaric jaunissant (agaricus xanthodermus)

« Odeur faible d’iode, d’encre ou de phénol, voire d’amande amère, jamais anisée. À la cuisson, la désagréable odeur de phénol se renforce. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Agaric_jaunissant

qu’il y avait des confusions dangereuses entre lépiotes. Toutes ne sont pas des filleuls, des « lépiotes élevées » (lepiota procera, coulemelles. La lépiote déguenillée (lepiota rhacodes) est comestible mais provoque chez certains des troubles gastriques. La lépiote hirsute (lepiota hystrix) à la forte odeur de fleur de sureau est non comestible. La lépiote brune (lepiota brunneo-incarnata) à l’odeur fruitée est vénéneuse et peut être mortelle. Si l’on ramasse les filleuls une fois bien élevées, la différence est très nette. Elle est beaucoup moins quand on ramasse les lépiotes toutes petites.

Quelques documents fort bien faits :

http://www.champignons77.org/breves/nom_des_champignons.pdfhttp://www.champignons77.org/breves/nom_des_champignons.pdf

http://www.vapko.ch/index.php/fr/questions-de-champignons/la-page-du-debutant/342-33-les-noms-latins-et-les-noms-francais-des-champignons

Un grand mycologue…et aquarelliste ! Lucien Quélet

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lucien_Qu%C3%A9let

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s