Je me souviens de « Je ris de me voir si belle en ce miroir »

La première fois que j’en entendu parler d’opéra ce fut en lisant Tintin (eh oui, j’entendais parler les livres !). Je n’avais pas droit aux albums de Tintin à la maison. Seulement à des livres des collections Rose, puis Verte ou Rouge et Or. Puis ma mère m’a parlé du Grand Théâtre de Bordeaux (1) et de son poulailler où elle allait quand elle était élève sage-femme. Enfin, il y eut le disque des grands airs d’opéra à la maison.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Air_des_bijoux

« L’Air des bijoux (« Ah ! je ris de me voir si belle en ce miroir ») est un air d’opéra pour soprano créé en 1859. Il se trouve dans le Faust de Charles Gounod. Il est chanté au troisième acte par le personnage de Marguerite. Le livret est de Jules Barbier et de Michel Carré.

Il fut notamment interprété par Maria Callas. Cet air compte parmi les plus fameux airs d’opéra de Gounod1. Dans Les Aventures de Tintin d’Hergé, c’est l’air fétiche de la cantatrice Bianca Castafiore. »

 

(1) Wikipedia m’apprend :

« La Castafiore est apparue sur scène, le 1er avril 2000, au Grand-Théâtre (Opéra) de Bordeaux, incarnée par Michèle Lagrange dans Bianca Castafiore, le récital, un spectacle de Numa Sadoul d’après les personnages créés par Hergé, retransmis en direct sur Mezzo et en léger différé sur France 3. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bianca_Castafiore

 

Oh ! j’avais loupé l’information. Ma mère aurait été ravie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s