Les noms de champignons en occitan (région toulousaine et alentours)

Je viens de lire « Quelques pas dans la neige » de Georges-Patrick Gleize, Calman Lévy. Le roman se passe dans le Cousérans, en Ariège. Dans une région où nous avons passé d’excellentes vacances lors d’un été très beau (il faut ça pour jouir de ces vallées ariégeoises très vertes. Je me souviens des chemins creux au milieu des buis arborescents).

Dans ce livre, apparaît le nom « rousilhous ». Le rousilhous est un Lactarius groupe deliciosus,  couleur rouge, rouselo est le coquelicot.

Sur la page de l’association mycologique toulousaine, je lis :

http://www.associationmycologiquetoulouse.ups-tlse.fr/spip.php?article7

 » Une remarque dans l’avant- propos du Traité des Champignons de Noulet et Dassier (1838) mérite d’être citée : « A Toulouse il se fait une si grande consommation de champignons, que pendant la saison de leur récolte, les places sur lesquelles les marché se tiennent en gardent l’odeur qui devient tellement sensible le soir, que les passans sont obligés de s’en détourner. »  »

Ce texte me fait penser à mes séjours à Toulouse pour des conférences dans les années 70, 80. Je me souviens de marchés sur des kilomètres avec certainement des (?) tonnes de champignons. Je pense que cela n’existe plus dans cette ampleur.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s