Erotica Verba : Génitoires, breloques, cailles d’amour, etc. les testicules chez Rabelais

Un des plus beaux cadeaux reçus de ma mère : les œuvres de Rabelais dans une édition de la Bibliothèque Nationale. Il faut les lire à haute voix, même si l’on ne comprend pas tout. On a ensuite le temps de lire les notes et traductions.

J’ai déjà signalé que bien des internautes viennent sur ce blog, alléchés par les richesses de la gastronomie arédienne : les testicules de veau (1), les culs … noirs, etc. Je me doute que certains sont déçus. Surtout ceux venant de pays où le cochon, cet animal si proche de nous, où tout est bon, même pour nous remplacer des parties usées de notre corps humain, cet animal rejeté par leur religions. Ben oui, Juifs et Musulmans s’entendent au moins sur ce point : pas de cochon. Ils ne savent pas ce qu’ils perdent !

Je profite de ces venues ici pour enrichir le vocabulaire de mes lecteurs.

Rabelais et d’autres auteurs de son époque ont utilisé les termes suivants pour désigner les testicules. Nous n’avons pas cependant considéré qu’il était orchidoclaste !

  • animelles
  • breloques
  • cailles d’amour
  • cliquailles
  • belaux
  • billes
  • boulets de Vénus
  • colei (témoins)
  • cymboles de concupiscence
  • dandrilles
  • diutiers
  • didymot (jumeaux)
  • estalles
  • genitilles
  • génitoires
  • guenilles
  • harnois
  • keilliou (bas-breton)
  • joies de ce monde
  • marjolles
  • oberliques
  • olives de Poissy
  • pelotons
  • pendilloches
  • pendoires
  • piches
  • pommes de cas pendu
  • pot au lait
  • ripons
  • roupettes
  • sonnettes
  • viroles
  • virolets
  • vasa (vases spermatiques)

Petit rappel, pour ceux qui ne connaîtraient pas par cœur « Allons à Messine »

 » Pourquoi avoir donné un nom basé sur testis à nos chères couilles que
les Romains appelaient aussi colei, vasa… ? Peut-être est-ce d’origine juridique puisqu’à Rome un témoin jurait de dire la vérité sur ses génitoires comme nous jurions sur la bible. Pour d’autres ils sont ainsi familièrement appelés parce qu’ils sont « témoins » des ébats du pénis. »

Il nous reste à relire, lire San Antonio. Nous avons profité du déstockage de la Médiathèque de Saint-Yrieix pour récupérer des éditions originales. Vous ne passerez plus ici par hasard.

(1) J’ai eu la chance de participer à des repas de baptême, communion, chez des oncles bouchers/charcutiers en Périgord. Ces contenants de vitamine bb comme on me les présentait, les pros se les réservent !

 

2 réponses à “Erotica Verba : Génitoires, breloques, cailles d’amour, etc. les testicules chez Rabelais

  1. Ceci me rappelle une devinette :

    Quel est le seul poisson dont on peut tondre le poil ?
    – Le mérou, car la peau de mérou s’tond.
    .. d’ailleurs avant on faisait des tambours avec la peau de mérou…
    Plus maintenant… parce que la peau de mérou pète…
    À propos, connaissez-vous le cri du mérou?
    Il bignolle. (Le mérou bignolle)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s