Je me souviens des « ragoliers » (les rats d’eau)

Les opposants au transfert de l’aéroport de Nantes-Atlantique à Notre-Dame-des-Landes au nord de Nantes, défendent, entre autres, le « campagnol amphibie ».

Or personne, à ma connaissance, ne nous a dit ce qu’était cet animal. Alors j’ai consulté Wikipedia. Et j’ai appris qu’il s’agissait tout simplement du « rat d’eau ». Celui que nous appelions « le ragouiller », le « ragolier » en graphie occitane normée. Nous n’aimions pas cette bête quand nous nagions dans la Loue ou l’Isle. Parfois il nous en passait un entre les jambes. J’apprends qu’il s’agi d’une espèce protégée ! ben didon !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Arvicola_sapidus

« Autrefois commun sur les berges de tous les petits cours d’eau calmes et propres (1) en Europe, cette espèce menacée de disparition est inscrite en 2008 comme vulnérable (VU) sur la liste rouge de l’UICN. »

Dans le même article, je lis « L’espèce est protégée sur l’ensemble du territoire français. »

Si les habitants des fins fonds du Limousin et du Périgord l’apprennent ils vont réclamer d’être eux-aussi une espèce vulnérable. Mais seront-ils entendus ? Est-il trop tard pour eux ?  ne sont-ils pas menacés de disparition comme l’est avec eux l’occitan limousin ?

Et ce ne sont pas ceux dont les parents parlaient l’occitan, et qui eux, ne le parlent pas, qui vont réagir, trop honteux d’avoir abandonné le pays et la langue pour la grande ville où ils se dédouanent en clamant haut et fort qu’ils vont protéger le ragolier.

Mais ils ne sont pas pour protéger le ragondin, un étranger, qui nous détruit les remblais du chemin de fer où roule le TGV qui nous conduit à la capitale. Le ragondin a peut-être bouffé les ragoliers. C’est qu’ils sont énormes ces ragondins !

Mais qui étaient exactement nos ragoliers arédiens ? des campagnols amphibie ou des campagnols terrestres « forme aquatique ». ? Ah si j’avais fait des études de sciences nats comme je l’avais prévu ! Je saurais.

« Les campagnols aquatiques sont au nombre de deux, très difficiles à différencier : le Campagnol amphibie et le Campagnol terrestre « forme aquatique ». Ce sont les plus grands des campagnols, mais les plus petits des rongeurs aquatiques. Ils ont un pelage brun, épais, un museau court, de petites oreilles cachées dans la fourrure et une queue assez longue par rapport à la plupart des campagnols. »

https://www.sfepm.org/Campagnolamphibie.htm

(1) vous avez bien lu : « propres ». Nous ne prenions pas une douche tous les jours dans les années 50, nous n’avions pas de piscine, mais nous avions des eaux propres dans les rivières…même si parfois y passaient des petits chats crevés qu’on y avait noyés.

Une réponse à “Je me souviens des « ragoliers » (les rats d’eau)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s