Histoire de la source La châteline à Bussière-Galant

http://www.lepopulaire.fr/bussiere-galant/economie/2013/04/14/la-chateline-a-fait-la-renommee-internationale-de-bussiere-galant-tout-au-long-du-xxe-siecle_1515627.html#refresh

extraits :

« Au début, La Châteline est une de ces « bonnes eaux » comme il en existe beaucoup en Limousin. De nombreuses personnes viennent se désaltérer ou puiser pour leur propre consommation un peu de ce liquide pur et clair. La construction du Canal de Suez, dans les années 1860, va faire la fortune de La Châteline. Le propriétaire du domaine est un proche collaborateur de Ferdinand de Lesseps, l’homme à qui l’on doit la construction du canal. Cet ingénieur décide de capter l’eau de la source pour lui faire traverser la Méditerranée. L’eau, embouteillée sur site, sert à étancher la soif des quelques 10.000 ouvriers qui travaillent en Égypte. »

« Au début du XX e siècle, la production se professionnalise. Le 14 janvier 1908, La Châteline est classée « eau minérale naturelle », après avis favorable de l’Académie de Médecine. Elle devient une eau à vocation thérapeutique. Les étiquettes sur les bouteilles en verre la recommandent comme « eau de lavage pour les reins, le sang et les rhumatismes ». « La Châteline, eau de santé, fait mieux vivre et vieillir moins vite », affirme la réclame.

Au fil des années, les eaux de La Châteline prennent peu à peu une vocation coloniale. Au point qu’en 1950, la quasi-totalité de la production part vers l’Empire. »

Les usines ferment définitivement leurs portes dans la seconde partie des années 1980.

Le Populaire a publié aussi cet article (Merci au Popu !)

http://www.lepopulaire.fr/bussiere-galant/economie/2013/04/14/bien-plus-que-de-leau-de-table_1515638.html

Bien plus que de l’eau de table

Ce que j’aime bien sur l’étiquette c’est la montagne. C’est qu’on est en Haute Vienne ! Comme pour les pommes (de pommier !), qui sont des « pommes de montagne ». La « montagne limousine » s’est décalée à l’ouest.

« Vertus médicinales. « Eau de régime pouvant être utilisée en usage continu, à jeun comme au cours des repas, eau de table très digestive et très diurétique. » La réclame du début du XX e siècle ne tarit pas d’éloge. Cette eau déchargerait l’organisme des « toxines résultant d’un travail nerveux exagéré dû au surmenage de la vie moderne ou à une mauvaise hygiène alimentaire. » Arthrite, obésité, rhumatisme, diabète, les effets de la Châteline ont été prouvés par l’Académie de Médecine. Au début des années 1980, le service de dermatologie du CHU de Limoges a mené sa propre étude pour corroborer son effet sur l’eczéma.  »

Et on n’a pas branché le Centre de l’obésité de St-Yrieix sur la source de La Châteline !

En tout cas, moi, je bois la moitié de l’année de l’eau captée pas très loin. Elle a beau avoir un peu de polluant venant du traitement du maïs, cette eau « décharge mon organisme des « toxines résultant d’un travail nerveux exagéré dû au surmenage de la vie moderne « . C’est sûr.  C’est prouvé. C’est même scientifique.

Avec cette eau, je suis un vert galant ! comme Bussière.

Et elle n’est pas polluée par les bouteilles en plastique.

P.J.

Une étude d’ATTAC sur l’eau en Dordogne

https://local.attac.org/attac24/IMG/pdf/-20.pdf

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s