Adalbert de Périgord : « Qui t’a fait roi ? »

 » Qui t’a fait comte ?  » demande Hugues Capet

 » Qui t’a fait roi ?  » réplique Adalbert de Périgord

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_comtes_de_P%C3%A9rigord

v.  979-995 : Adalbert Ier(v. 924-995), frère du précédent, comte de Périgord, également comte de la Haute-Marche

https://fr.wikipedia.org/wiki/Aldebert_Ier_de_La_Marche

Aldabert est inhumé à Charroux,

https://fr.wikipedia.org/wiki/Charroux_(Vienne)

 » L’abbaye devient un centre spirituel rayonnant où se tiennent plusieurs conciles7. Le plus important est le concile de Charroux de 989. Réuni sous le patronage du duc d’Aquitaine et comte de Poitiers Guillaume IV, il instaure la paix de Dieu. Trois autres conciles suivent jusqu’en 10869, dont celui de 1028, convoqué également par le comte de Poitiers, et qui vise à réaffirmer la Paix de Dieu et à combattre des hérésies locales10.

Dans la deuxième moitié du XIIe siècle, le comte de la Marche Aldebert IV accorde des franchises au bourg, précisées dans une charte, qui sont confirmées par Hugues le Brun en 124711.

En 1177, le comte vendit le comté au roi d’Angleterre et Charroux subit, alors, les conséquences des rivalités qui opposaient les rois des deux pays. L’abbaye, après avoir compté jusqu’à 213 filiales, souffrit beaucoup de la guerre de Cent Ans. »

Charroux ! Je me souviens que mon copain Mercier, le frère de l’ancien Grand Maître de l’Ordre du Bitard (LST) était de Charroux, je me souviens qu’Olivier-Martin, le prof d’histoire des institutions et des faits sociaux à la fac de Poitiers nous avait parlé du concile de Charroux et de la Paix de Dieu.

 

Charroux que nous visitions il y a quelques années quand nous prenions une autre route pour faire Nantes/St-Yrieix.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Maison_de_Talleyrand-P%C3%A9rigord

http://vdaucourt.free.fr/Mothisto/Adalbert/Adalbert.htm

« Des petites phrases pour une grande histoire », le site d’où nous recopions ce qui suit. A consulter.

Auteur : Adalbert (ou Audebert), comte du Périgord (968 – 995)
Date : 987
Contexte historique :

Tels sont les mots attribués à Adalbert de Périgord en réponse au roi Hugues Capet (938 – 996).

A la fin juin ou début juillet 987, la proclamation à Noyon de Hugues Capet comme roi de France marque la fin de la dynastie carolingienne et les débuts de la dynastie capétienne. Les vassaux du roi de France ont alors une place prépondérante. Ce sont eux qui ont élu Hugues roi de France, alors même que le dernier roi carolingien avait un descendant.

Hugues Capet souhaite rapidement imposer son autorité auprès des grands féodaux. Lorsque Adalbert de Périgord envahit de la Touraine , le roi lui enjoint par lettre de lever le siège de Tours et lui rappelle que les comtes ne sont que des fonctionnaires du pouvoir royal. Adalbert lui répond que ce sont les ducs et les comtes qui l’ont élu roi.

Adhémar de Chabannes, chroniqueur du début du XIème siècle, résumera cet échange de lettres par la formule suivante :

Hugues Capet : « Adalbert, qui t’a fait comte ? »
Adalbert de Périgord : « Hugues, qui t’a fait roi ? »

Pour assurer la survie de la dynastie capétienne, Hugues Capet choisit de faire sacrer roi son fils Robert de son vivant, dès 987.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s