Goiat, gouillat (suite)

Dans un précédent billet, j’ai écrit que pour moi « goiat » (gouillat), garçon, très souvent entendu en Limousin, avait une connotation péjorative, car sans doute proche de gaulher.

Je viens de lire dans le livre de J.-P Reydy « un goitat : un garçon (éventuellement péjoratif)  » p.20

Bon, mon « sentiment » est partagé comme on dit de nos jours.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s