Je me souviens des Bottes Baudou

J’ai toujours des bottes Baudou datant des années 60 ! increvables ! elles me servent pour aller ramasser des huîtres sur les rochers couverts d’huîtres coupantes. Des bottes en caoutchouc noir non doublées. Ainsi elles ne moisissent pas.

Baudou fabriquait aussi des pneus

File:Affiche Pneu Baudou.jpg

http://www.baudou.fr/presentation/

Et une paire de bottes Baudou récentes en Limousin et en Bretagne.L’avantage de ces bottes en caoutchouc moulé est leur solidité (attention ! on en vend fabriquées avec un caoutchouc de mauvaise qualité, mais ce ne sont pas des Baudou) comparée à celle des bottes faites de morceaux collés. Solidité qui va de plus avec faible coût.

Étonnant ! cette fabrication existe toujours en France. Et maintenant pas loin de Nantes, groupe Humeau-Baupréau

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/humeau-beaupreau-une-saga-familiale-3631064

C’est Humeau-Baupréau qui a repris en 1997 les bottes Baudou, puis la société La Sarrazienne – l’usine était à Gesté https://www.beaupreauenmauges.fr/accueil-geste – qui fabrique des sandales en plastique injectées. Je me souviens du « banc » que mon père montait tous les étés devant le magasin avec des sandalettes, tongs et espadrilles. Une autre époque. Il laissait le banc sans surveillance entre midi et deux.

http://www.umo.fr/presentation/

 » Le groupe Humeau-Beaupréau, c’est + de 100 ans de savoir-faire

  • + de 100 ans d’industrie et de production française
  • + de 100 ans d’innovation et d’adaptation au marché

Une histoire qui commence en 1872 avec le rêve et la passion d’un petit garçon : Pierre Humeau (arrière-grand père de Pierre Humeau, PDG ) qui l’entraîne à créer sont premier atelier artisanal de fabrication de chaussure.
1905 voit le début des premières productions industrielles de chaussures cuir et en 1947, les premières productions de produits injectés (bottes, sandales, sabots …).

Nous sommes fabricant français depuis 5 générations.

Le groupe HB c’est aussi une expertise reconnue dans 2 domaines :

  • la chaussure cuir enfant
  • l’injection plastique

De plus, le groupe HB est l’unique injecteur français de bottes, sandales et sabots de loisirs en plastique.

L’univers enfant avec la marque BOPY:
Nous proposons des produits pour les enfants des premiers pas jusqu’à l’âge de 10/12 ans. »

Mon père vendait des Baudou, des Bopy, des Umo, des Sarraziennes. Je me souviens d’un calendrier qui présentait des photos de pièces historiques du musée de la chaussures (je dois le visiter ! ) de Saint-André-de-la-Marche. Oui ! « de la Marche » !

http://www.museechaussure.fr/

Je me souviens des minuscules chaussures lotus des chinoises aux pieds bandés

Qui nous fera une histoire de la botte en caoutchouc et de son impact sur la vie des paysans ?

Il y aune botte en caoutchouc de luxe, doublée cuir, la botte Le chameau

https://www.lechameau.com/fr/our-story/

Mais cette botte n’est plus fabriquée en France d’après cet article du Point :

 » L’entreprise de bottes de chasse et de pêche Le Chameau va fermer sa seule usine de production française, qui emploie 55 salariés. « La direction a annoncé le 23 octobre aux salariés la fermeture du site de Cahan (Orne) et le transfert de la production au Maroc« , où le Chameau a une usine près de Casablanca, indique Alain Lebas, délégué FO du site. Les salariés vont manifester « contre la fermeture » samedi à Pont-d’Ouilly (Calvados). Le président PS de Basse-Normandie Laurent Beauvais a annoncé sa participation.

« Le Chameau est un fleuron du made in France victime du fonds de pension qui a racheté l’entreprise en 2002 en vue de profits à court terme », pense Philippe Senaux, vice-président Les Républicains du conseil général de l’Orne. Le fabricant de bottes en caoutchouc haut de gamme a été vendu en 2002 par Lafuma au fonds britannique Marwyn Management. Selon Alain Lebas, la direction a justifié la fermeture par une perte de chiffre d’affaires de 6 millions d’euros sur 24 millions de chiffre d’affaires annuel.

Le directeur de l’usine visé par la justice

« Mais ils ont tout fait pour, en fermant les magasins d’usine, en arrêtant le e-commerce, les petits clients, certaines gammes. Ils sont là, les 6 millions », poursuit le délégué syndical. La direction de la marque n’était pas joignable dans l’immédiat. Philippe Senaux est convaincu que Marwyn ferme Cahan pour réduire les charges salariales et revendre la marque avec un bon profit d’ici quelques mois. Le Chameau est certes déficitaire (2 millions de pertes en 2014) selon FO, mais Philippe Senaux affirme que Marwyn a levé des fonds à Londres pour en améliorer la trésorerie.

L’entreprise, dont le siège est à Paris et qui a un site administratif à Dun-sur-Auron (Cher), emploie une centaine de personnes en France, selon FO. En 2012, elle en employait 188 au Maroc. Selon le quotidien Ouest-France, Stéphane Ziegler, directeur de l’usine de Cahan – du moins jusqu’au 23 septembre, dernière date à laquelle il a été vu à l’usine, selon FO – fait l’objet d’une enquête ouverte par le parquet de Roanne. Celui-ci n’était pas joignable dans l’immédiat. La justice s’intéresserait ainsi aux comptes de Bel Maille, usine de tricotage liquidée en 2014, alors que Stéphane Ziegler en était le PDG. Les salariés de Bel Maille l’accusaient alors de s’être approprié la trésorerie de l’entreprise depuis son rachat en 2009. »

Une histoire qui doit vous en rappeler d’autres !

 

Mais vendre des étiquettes, y a pas meilleur profit ! Vous savez qu’on peut aussi faire du fric sur votre nom. On peut vous même vous le vendre. Il suffit de l’avoir déposé comme nom de domaine sur la Toile. Céti pas merveilleux la i économy. Faut bien causer ingliche pour faire passer ça. Ben couillon, eh con, ben dame !

Pas de notice sur Baudou (les bottes, les pneus) sur Wikipedia. Mais on apprend sur la Toile que :

« Le 25 mars 1995, à Miami, Johnny rencontre Læticia Baudou, de 32 ans sa cadette. Le 25 mars 1997, ils se marient à la mairie de Neuilly-sur-Seine. Ils adoptent deux petites filles d’origine vietnamienne : Jade en novembre 2004 et Joy en décembre 2008.

Johnny désire « l’innocence », le « repos », la compassion « Oh Marie si tu savais Tout le mal que l’on me fait » (Là encore, « Marie » correspond bien à Læticia Baudou : elle est une personne compatissante ayant longtemps soigné son propre père, lequel a divorcé quand Laetitia avait 10 ans et fit ensuite une dépression). »

https://www.mariedenazareth.com/tout-sur-marie/la-vierge-dans-lart/marie-et-la-musique/la-musique-au-xx-siecle-et-sainte-marie/qui-est-la-marie-de-johnny-halliday/

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s