Pierre Bonnel (1740-1794) : ou les tribulations d’un maître chirurgien juré au XVIIIe

Pierre Bonnel (1740-1794) : ou les tribulations d’un maître chirurgien juré au XVIIIe siècle en Limousin / Pierre Vayre

In : Lemouzi, 6e série, no 181, janvier 2007, p. 34-36

Sur Pierre Bonnel, je trouve ici : http://www.ghcaraibe.org/bul/ghc088/p1829.html

 » Luce Claire Rose
LEFEBVRE qui épousa à la Martinique en 1770 Pierre BONNEL,  chirurgien aux armées, âgé de 30 ans, arrivé de France l’année précédente. Le couple rentra en métropole en 1781.
Je connais quelques épisodes de leur vie de 1781 à 1795 (Pierre BONNEL ayant joué un rôle politique local) mais rien sur Rose Lefebvre qui, veuve sans enfants (Pierre
Bonnel mourut à La Grillère le 8 décembre 1795, à 58 ans),  resta en France jusqu’après 1815 où, languissant de ses « Isles », elle prit le bateau pour y retourner mais le bateau sombra et elle périt en mer. Son souvenir demeure à  La Grillère, dépendant de St-Germain-les-Belles (Haute-Vienne), où la maison qu’elle habitait est désignée sous le nom de « maison de la créole ».
Je sais simplement que la mère de Rose LEFEBVRE (de PHOSBERT ?) est décédée à la Martinique en 1792 ou 1793 et  que Rose avait un frère aveugle et quatre soeurs, épouses LACOSTE, COURCELLE, DUVAUCELLE et PINEL. La dernière, épouse PINEL, fut veuve assez jeune avec cinq enfants mineurs dont Pierre BONNEL s’occupa. Un des fils PINEL mourut en mer, de suites de fièvres, alors qu’il se rendait en France, et une des filles, Marie Anne, épousa le 5 décembre 1791 Christophe IRVINE, marchand anglais originaire de Tabago, dont elle eut une fille née à Tabago  vers 1792-1793; la même année, pour raison de santé, la famille IRVINE partit pour Londres.  »

http://www.ghcaraibe.org/

« Le plus ancien site de généalogie en France (janvier 1996) »

Les autres publication de Pierre Vayre :

http://www.sudoc.abes.fr//DB=2.1/SET=1/TTL=1/REL?PPN=072486120

Saint-Germain-les-Belles a aussi vu le séjour de Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre

« Une « jeune fille rangée » avait l’habitude de passer une partie de ses vacances d’été chez sa tante, au Château de la Grillère, à 4 km du bourg de Saint-Germain-les-Belles «  http://mediatheque.castor.free.fr/2008/index_fichiers/Page2217.htm

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s