Chansons politiques, chansons de croisade, serventois et autres tensons de trouvères

http://journals.openedition.org/crm/1863

Marie-Geneviève Grossel, « Quand le monde entre dans la chanson », Cahiers de recherches médiévales [En ligne], 11 | 2004, mis en ligne le 10 octobre 2007, consulté le 19 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/crm/1863 ; DOI : 10.4000/crm.1863

 

Avec en début d’article des propos sur les sirventes.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sirvent%C3%A8s

« Le sirvente ou sirventès ou sirventés, ou serventois en langue d’oïl, est un poème à caractère satirique, politique ou moral que chantaient, en langue d’oc, les troubadours des XIIe et XIIIe siècles. »

 

« Les trouvères empruntèrent ce genre de composition aux troubadours et lui donnèrent le nom de « serventois » en langue d’oïl. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s