Jean-Louis Cayla, alias Edouard-Emile Alyac, un auteur Arédien d’adoption

https://www.lepopulaire.fr/saint-yrieix-la-perche/2018/02/26/trouver-une-explication-ou-une-solution-a-toute-chose_12752543.html

« autodidacte. Edouard-Emile Alyac, de son vrai nom Jean-Louis Cayla, est arédien d’adoption. L’écriture et la peinture font partie de ses passions depuis de nombreuses années. Il est autodidacte dans les deux. Jean-Louis Cayla a fait une grande partie de sa carrière professionnelle au service des douanes. Un jour, il a décidé de mettre par écrit quelques réflexions personnelles sur divers sujets. À ce jour, sous le nom d’Edouard-Emile Alyac, il a signé treize livres qui ont été édités dont les plus récents par la Société des écrivains et il en a actuellement un à l’impression. Il a aussi réalisé plusieurs peintures qui ont été utilisées pour les couvertures de ses livres. L’auteur s’intéresse à tout : actualité, politique, ufologie, choses étranges ou inexplicables, sciences, religion, astronomie, etc.  »

 

https://www.societedesecrivains.com/chronique-de-l-etoile-tome-1-edouard-emile-alyac.html/

« Percevoir une chose et en conclure qu’elle existe effectivement ne serait pas aussi scientifique que de tenter d’abord d’expliquer pourquoi je la perçois telle, n’est-ce pas ? Les nouveaux scientifiques, qui l’ont bien compris, incluent l’observateur dans les équations de leurs découvertes. Car tout dépendrait de l’esprit et la physique quantique n’étant saisissable que dans le présent, chose Dieu sait combien fugace, suppose, pour être comprise, une conscience permanente des phénomènes. Par exemple nous croyons communément qu’il y a un univers commun à tous et que nous sommes plusieurs esprits à le percevoir. Et s’il n’y avait plutôt qu’un seul Esprit ayant conscience d’une multitude d’univers individuels ? » L’auteur ne cache pas que Jeannot, protagoniste volubile à l’esprit curieux, est un double de lui-même. Dans cet ouvrage foisonnant, Édouard-Émile Alyac donne également accès aux pensées de Dieu en personne sur sa création. Il aborde une grande diversité de sujets, allant du réchauffement climatique à l’astronomie, en passant par la guerre ou encore les dérives de la modernité. Il livre une analyse passionnée du paysage politique contemporain, en France et ailleurs, en décortiquant les prises de position des principaux partis. Mais il questionne surtout les différences entre les cultures et les religions, qui révèlent les tentatives souvent vaines entreprises par l’homme pour trouver un sens à son existence, malgré le caractère inéluctable de sa propre finitude.  »

 

https://www.societedesecrivains.com/chronique-de-l-etoile-tome-2-edouard-emile-alyac.html/

« La politique ? On en a soupé, penseront certains après y avoir goûté lors de JT bâclés. Eugen Berthold Friedrich Brecht, pourtant, prétendait, lui, que « le pire des analphabètes est celui politique, et que c’est l’ignorance politique qui produit la prostituée, l’enfant de la rue, le voleur, le pire de tous les bandits et surtout le politique malhonnête, menteur et corrompu, qui lèche les pieds des multinationales ». Quant à la religion, comment l’oblitérer quand c’est la couleur locale de notre époque ? C’est pourquoi ces deux thèmes, ordinairement jugés déplacés dans une conversation, ont été soigneusement noyés dans un maximum de réflexions distrayantes pour en rendre, autant que possible, leur lecture supportable au plus grand nombre de curieux. Enfin, est-il utile que je le précise ? N’oubliez jamais que je dépeins un monde souvent à l’envers, tant il y a d’autres choses que je préfère vous passer sous silence, les laissant généreusement aux enfonceurs de portes ouvertes. De Daesh à la nécessité d’une VIe République, Au revir et merçoi ! est un nouveau kaléidoscope du monde passé sous le prisme de la critique infernale d’Édouard-Émile Alyac. Avec la verve et la fantaisie qui le caractérisent, notre infatigable chroniqueur parvient à analyser la sinistrose ambiante sans oublier de la tourner en une salvatrice dérision. Un bouillon de culture et d’humour à consommer sans modération.  »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s